Demain nous appartient en avance : du “fantastique” dans votre feuilleton quotidien

Demain nous appartient en avance. Alors que votre feuilleton quotidien s’apprête à être déprogrammé pour cause de coupe du monde de football (voir ICI), vous êtes nombreux vous demander ce que les scénaristes ont bien pu imaginer pour la suite. Début de réponse avec Vincent Meslet,  en charge de la production et directeur général délégué de Telsète (filiale de Telfrance, ndrl).

capture écran TF1

Dans le cadre d’une interview accordée à Pure Médias, ce dernier a évoqué l’avenir de la série, un avenir qui s’annonce radieux si l’on en juge les bons résultats d’audience…

Et parce qu’on ne change pas une équipe qui gagne, il a annoncé que les scénaristes allaient continuer d’exploiter “tous les genres populaires, du thriller, de la comédie familiale en passant par la comédie romantique”.

Mais la grande nouveauté c’est le fantastique ! “La saison prochaine, on va s’essayer au fantastique. C’est un genre que nous n’avons pas du tout testé l’année dernière sauf lorsque le personnage de Bastien était tombé dans le coma et qu’il était revenu dans les rêves de Victoire” a t-il ainsi annoncé.

Demain nous appartient en avance : vidéo

En attendant de découvrir ce que cela pourra bien donner à l’antenne, voici un avant-goût de ce qui vous attend dans l’épisode de ce soir, mardi 12 juin 2018.

Votre épisode en quelques lignes (n°236) : Jeanne pense que la malédiction, vieille de quarante ans, est de retour. La folie du football est partout à l’hôpital : Marianne recadre ses équipes. L’amour donne des ailes à Maxime pour son bac blanc.