Cette jeune maman que l’on croyait ivre souffrait en fait d’une maladie rare.

Pixabay/Public Domain

L’histoire de cette britannique que tout le monde croyait ivre n’est vraiment banale. Et c’est The Independant qui s’en fait l’écho dans ses colonnes.

Elle s’appelle Charlotte Devieux, elle est âgée de 25 ans et est l’heureuse maman d’une petite Poppy âgée d’à peine 3 ans. Jusque-là pas de quoi fouetter un chat….

Sauf que du jour au lendemain, et sans raison apparente, elle s’est mise à tituber en marchant,  si bien que bon nombre de personnes ont pensé qu’elle était ivre en quasi permanence. Malheureusement ce n’est pas l’alcool qui a modifié sa démarche et l’a laissée paralysée quelques semaines plus tard.

Et ça a commencé par l’école de sa petite fille qui, dans un premier temps, s’est assez logiquement inquiétée. Elle n’a pas d’ailleurs pas hésité à lui poser directement la question.

Mortifiée par les accusations et craignant que sa fille ne soit emmenée par les services sociaux, Charlotte Devieux s’est très vite rendue à l’évidence : il se passait quelque chose de grave.

“J’avais du mal à marcher parce que mes pieds étaient engourdis (…) L’école de ma fille me demandait si j’avais bu, et j’étais mortifiée. C’est à ce moment-là que j’ai réalisé que quelque chose n’allait pas” a t-elle d’abord déclaré

Ce n’est que quelques semaines plus tard, et après avoir cru qu’elle souffrait d’un stade précoce de la sclérose en plaques, que Charlotte Devieux s’est vu diagnostiquer une maladie auto-immune rare, le syndrome de Guillain Barré.

Le syndrome de Guillain-Barré (SGB) ou de Guillain-Barré-Strohl est une maladie auto-immune inflammatoire du système nerveux périphérique. Elle se manifeste brutalement par une parésie, qui prédomine initialement aux extrémités. Elle peut causer un engourdissement, une faiblesse et une douleur dans les pieds et les mains.Source

Malheureusement il était déjà un peu tard pour Charlotte.  Ce retard de diagnostic a été très lourd de conséquence puisqu’elle s’est retrouvée paralysée en seulement un mois de temps, obligeant sa fillette à aller vivre chez sa grand-mère.

Et même si quelques petites améliorations ont été observées, Charlotte est aujourd’hui confinée dans un fauteuil roulant et est incapable de prendre soin d’elle-même.