GIF désactivés sur Snapchat et Instagram

LoboStudioHamburg/Pixabay

Les GIF sur les  « stories » de Snapchat et Instagram, c’est provisoirement terminé ! Les deux applications de partage de photos viennent en effet de cesser leur collaboration avec la plateforme américaine Giphy qui leur fournissait ces GIF animés qui font habituellement le régal des utilisateurs. En cause un GIF raciste qui n’a pas été du goût de Snapchat et Instagram.

Depuis quelques mois il était possible d’ajouter des GIF sur les photos et vidéos affichées sur les stories. Oui mais depuis ce week-end, la fonction a été désactivée suite à l’apparition d’un GIF un brin spécial.

En recherchant le mot « crime » apparaissait un compteur censé afficher le nombre de personnes noires assassinées, le tout accompagné d’un message raciste.

Face au tollé suscité, Snapchat et Instagram ont rapidement suspendu le service et mis en demeure Giphy  de faire le nécessaire pour que cela ne puisse pas se reproduire.

« Dès que nous l’avons appris  nous avons supprimé le GIF et avons désactivé Giphy jusqu’à ce que nous soyons sûrs que cela ne se reproduise plus »  a expliqué un porte-parole de Snapchat au site spécialisé TechCrunch.

Quant à Giphy, elle a évoqué un « bug dans les filtres de modération ».  Et d’assurer que le problème avait depuis été réglé.

Reste qu’en l’état, les GIF ne sont de retour ni chez Snapchat ni chez Instagram

>>> Gif ou pas GIf, Instagram et Snapchat nuiraient à la santé mentale des jeunes

L’occasion de revenir sur une étude publiée l’an dernier et selon laquelle Instagram et Snapchat nuiraient à la santé mentale des jeunes.

Des scientifiques britanniques ont en effet tenu à mettre en garde les jeunes contre l’impact négatif des réseaux sociaux sur leur santé mentale et plus généralement sur leur bien-être. Car les réseaux sociaux c’est aussi un bon moyen pour s’isoler davantage… Et si  Instagram et Snapchat seraient les “pires”, ne croyez pas que les autres soient épargnés. Twitter et Facebook notamment sont également cités par cette étude menée par la Royal Society for Public Health auprès de 1500 jeunes âgés de 14 à 24 ans. Ces jeunes ont ensuite été invités à s’exprimer sur certains facteurs comme la solitude, la dépression, l’anxiété, l’image de soi, la peur de manquer de quelque chose…etc

En quoi les réseaux sociaux ont-ils un impact négatif sur la santé mentale des jeunes ? Et bien selon les auteurs c’est tout simplement parce qu’ils sont directement liés à une augmentation de l’anxiété, de la dépression ou bien encore des troubles du sommeil. Moqueries, insultes, nombre insuffisant de “J’aime” et/ou de commentaires… sont autant de facteurs qui peuvent expliquer le phénomène.

Particulièrement visés Instagram et Snapchat. Pourquoi ? Shirley Cramer, directrice de la Royal Society for Public Health, l’a expliqué par ces mots : « Il est intéressant de voir qu’Instagram et Snapchat sont classés comme les pires pour la santé mentale et le bien-être. Les deux plates-formes sont pourtant très axées sur l’image et il semble qu’elles peuvent entraîner des sentiments de manque et d’anxiété chez les jeunes »

Et parce qu’une “mauvaise” nouvelle n’arrive jamais seule, notez que les auteurs de l’étude ont aussi alerté sur la dépendance à ces réseaux sociaux… Et c’est encore plus grave que ce que vous pouviez imaginer. « Les réseaux sociaux en termes de dépendance sont plus dangereux que les cigarettes et l’alcool. Le taux d’anxiété et de dépression chez les jeunes au cours des 25 dernières années a augmenté de 70 % » ont déclaré les chercheurs.

Le retour des beaux jours est donc un bon moyen de déconnecter un peu, vous ne trouvez pas ?