Mieux vaut éviter de regarder un film X avec un téléphone Android

Pixabay

Tenez-vous le pour dit, Android et pornographie ne font pas bon ménage, bien au contraire même. En effet, et selon une très sérieuse étude de Kaspersky Lab, les appareils Android seraient bien plus vulnérables que les autres aux fameux malwares (logiciels malveillants, ndrl).

Et c’est de plus en plus souvent via les sites pornographiques que les hackers opèrent ! Et oui les contenus adultes ayant le vent en poupe, ils en profitent pour piéger les utilisateurs de ces sites et/ou applications qui sont trop “obsédés” par ce qu’ils sont en train de regarder pour être suffisamment méfiants.

Ainsi et sur les 4,9 millions d’appareils Android infectés par l’un de ces logiciels malveillants, 1.2 million l’ont été via des sites pour adultes avertis.

Dans une majorité de cas les malwares  sont de type « cheval de Troie » ou « clickers », ces fameuses pages (des publicités, ndrl) qui s’ouvrent toutes seules et qu’il est parfois impossible de fermer. Assimilées à des clics publicitaires, elles génèrent comme vous l’imaginez d’importants revenus. Parfois elles vous coûtent aussi vos données et/ou vous font souscrire à un abonnement sans même que vous ne vous en rendiez compte.

Bref la prudence est plus que jamais de mise… Mais sachez tout de même que 3,7 millions de malwares ne sont pas liés à la pornographie selon cette étude… Bref le danger est partout.

Et puis n’oubliez pas que si les appareils sous Android semblent davantage concernés, les autres ne sont pas épargnés pour autant. D’où l’intérêt de ne consulter que des sites et des applications de confiance ou que vous connaissez de longue date.