Les Feux de l’Amour du 23 février 2018 : l’épisode d’aujourd’hui disponible en replay streaming jusqu’au 2 mars 2018

Les Feux de l'Amour du 23 février 2018
capture écran TF1

Les Feux de l’Amour du 23 février 2018. L’heure du week-end a sonné pour “Les Feux de l’Amour”. Le dernier épisode était diffusé aujourd’hui à 11 heures sur TF1. Pour celles et ceux qui n’étaient pas, vous disposez maintenant de 7 jours pour profiter de la vidéo replay de cet épisode. Attention, l’accès n’est possible que depuis la France et pour une durée maximale de 7 jours (jusqu’au 2 mars 2018, ndrl)

Votre épisode du jour en quelques lignes : Alors que Victor menace Ashley et William de faire condamner Jack, ce dernier arrive. Son attitude désinvolte devant la possibilité de perdre Jabot surprend sa famille qui ne se doute pas qu’elle a affaire à son double. Dylan essaie de convaincre son père de l’innocence de Sharon, mais Paul n’y croit pas et met en garde Dylan contre de nouvelles ingérences dans son enquête. Neil passe au tribunal et prend la responsabilité de l’accident à son compte, tout en précisant qu’il était sous l’emprise de l’alcool. Alors que Joe la rejette, Avery ne cesse de revenir pour le soutenir.

Les Feux de l’Amour du 23 février 2018 : vidéo replay

Découvrez maintenant la vidéo de votre épisode du jour

A venir dans “Les Feux de l’Amour

Pour les plus impatients, voici ce qui vous attend dans les 3 prochains épisodes, ceux qui seront diffusés ces lundi 26, mardi 27 et mercredi 28 février 2018.

Lundi 26 février 2018 : Après une tentative d’évasion infructueuse, Jack est de nouveau séquestré par Kelly. Phyllis convie Kyle, Abby, William et Ashley au manoir sous prétexte de fêter son mariage avec Jack. Ashley et William insistent pour qu’il prenne congé de son poste de président-directeur générak mais Jack, en réalité Marco, s’emporte et annonce à William qu’il est licencié. Ensuite, il renvoie tout le monde chez lui. Hilary s’apprête à témoigner et quand elle déclare être la femme de Neil, Winston Mobley demande une suspension de séance pendant laquelle elle en profite pour lui téléphoner. Winston est furieux qu’elle lui ait caché sa véritable identité pour le mettre dans son lit et elle fait pression sur lui en lui demandant une négociation de peine pour Neil. Après une discussion avec Leslie et le juge, il est décidé que Neil n’ira pas en prison s’il plaide coupable pour homicide par négligence au volant d’un véhicule et voies de faits sur un enfant à naître. Il est donc condamné à effectuer deux années de travaux d’intérêt général en liberté surveillée. Paul soupçonne Victor d’avoir payé Winston et il le menace. Neil pense que Devon lui a offert de l’argent, mais Leslie affirme que Winston est trop intègre pour accepter un pot-de-vin. Neil suggère un chantage.

Mardi 27 février 2018 : Ashley et William souhaitent évincer Jack, en réalité Marco, de la direction de Jabot et demandent au conseil d’administration de voter. Kyle soutient son père. Abby ne veut pas choisir de camp. Plus tard, Ashley annonce à Jack que la majorité des membres du conseil d’administration a choisi de le mettre dehors. Victor arrive et ils annoncent ensemble leur décision de s’associer. Lorsque Stitch surprend les Abbott en pleine réunion, William lui demande de les laisser. Victor fait irruption chez Victoria et lui demande de s’investir totalement dans la société Newman. Il précise qu’il aimerait que Katherine dirige un jour la société. Le vrai Jack est prisonnier de Kelly. Il tente de la convaincre de le détacher, mais elle craint de perdre le contrôle et le laisse attaché.

Mercredi 28 février 2018 : Abby et Stitch se réveillent de leur nuit d’amour, tous les deux conquis. Alors qu’Abby est gênée par rapport à Victoria, Stitch, lui, n’a aucun regret. Ashley est sidérée de voir que son frère collabore avec Victor Newman, son pire ennemi. Elle tombe des nues en découvrant les nouvelles fonctions de Victoria. William souhaite convaincre Phyllis et Kyle que Jack n’est plus l’homme qu’il était. Gloria conseille à Chelsea de se méfier de Victoria et lui fait comprendre que sa ligne de vêtements est peut-être menacée.