Un ver de près de 2 mètres s’était logé dans corps d’un homme ayant mangé des sushis

Pixabay/Public Domain

Un ver de près de 2 mètres dans le corps, ça s’invente pas. Une histoire incroyable mais vraie qui fait le buzz depuis quelques heures sur la toile…

J’adore les sushis disait Gad Elmaleh dans le film “Chouchou”. Oui mais pas sûr qu’il aurait aimé ceux-là. Un homme a en effet du se rendre aux urgences d’un hôpital de Californie car victime de violentes crampes d’estomac et de diarrhées sanglantes.

De passage par la case hôpital, il a réclamé au médecin un verfimuge ! Ce dernier se montrant plutôt récalcitrant, l’homme en question n’a pas eu d’autre choix que de présenter la bête qui avait élu domicile à l’intérieur de son corps et qu’il avait lui-même délogé de son rectum. Un énorme ver parasitaire de près de 2 mètres de long qu’il avait enroulé dans du papier toilette.

Nous n’entrerons ni dans les détails ni sur les raisons qui ont poussé cet homme çà s’adonner à l’exploration de son rectum lors d’un passage aux toilettes. Sachez toutefois que c’est en constatant qu’une chose un peu bizarre sortait de son rectum qu’il a eu l’idée de tirer dessus ! Et de découvrir alors un ver de 1m70 qui frétillait encore.  Blurp !

Notez que le patient en question a avoué consommer quasi quotidiennement des sushis. Et devinez quoi ? Selon Pourquoi Docteur, ce ver est probablement un Diphyllobothrium plus connu sous le nom de ténia du poisson.  Et si le poisson n’est pas traité convenablement, toute consommation peut entraîner ce type de désagréments…

Mais cet homme a finalement eu de la chance. Non seulement il est reparti avec un vermifuge (au cas où d’autres bestioles se seraient invitées “chez lui”) mais il a finalement échappé au pire. Car figurez-vous que ces vers peuvent mesurer jusqu’à 10 mètres !

Le Diphyllobothrium est un ver plat rubané (classe des Cestodes, ordre des Diphyllobothriidés, famille des Diphyllobothriidés) d’une dizaine de mètres qui peut vivre plusieurs années. Il est responsable d’une infection parasitaire digestive appelée la diphyllobothriose En cas d’ingestion les principaux symptômes : douleurs abdominales, diarrhée, asthénie, sensations vertigineuses, hyperéosinophilie, etc (source Anses)