14 décès sous Levothyrox : “Pas de lien établi” selon Agnès Buzyn

Le 30 novembre dernier le numéro 0 du magazine L’Ebdo titrait “Les morts du Levothyrox cachées par les autorités françaises”. Et d’évoquer la mort de 14 personnes sous traitement avec du Levothyrox et qui seraient donc des victimes supposées de la nouvelle formule.

Pixabay

Très rapidement Agnès Buzyn, notre ministre de la santé, a réagi au miro de BFM TV. “Il n’y a pas de lien établi entre le Levothyrox et les 14 décès enregistrés dans la base qui recense ses effets secondaires” a t-elle notamment déclaré.

Puis de préciser que, dans l’état actuel des choses, on ne pouvait établir de lien entre ces 14 décès et la nouvelle formule du médicament qui fait tant parler d’elle depuis quelques mois. “L’analyse des 14 décès montre qu’il s’agissait plutôt de personnes très âgées, avec beaucoup de pathologies et qui prenaient beaucoup de médicaments (… ) Aujourd’hui, il n’y a pas de lien établi entre les décès et le Levothyrox. L’analyse est en cours, elle sera présentée en janvier” a rajouté la ministre.

L’ANSM (agence du médicament, ndlr) avait été la première à réagir suite à la parution de cet article en écrivant sur son compte Twiter : “Au 20/11, 14 842 cas ont été saisis dans la base nationale de pharmacovigilance dont 14 décès sans lien établi avec le . Ces patients recevaient plusieurs traitements et souffraient pour la plupart de pathologies graves”

Levothyrox : nouvelle spécialité disponible

L’occasion de vous signaler que, dans le cadre de l’élargissement de l’offre des médicaments annoncé par la Ministre de la santé le 15 septembre 2017 pour les patients atteints de troubles thyroïdiens, un nouveau médicament contenant de la lévothyroxine est mis à disposition progressivement depuis le 6 décembre 2017 . Il s’agit du Thyrofix, du laboratoire Unipharma.

Déjà commercialisé en Grèce et aux Pays-Bas, ce médicament générique a obtenu une autorisation de mise sur le marché en France en septembre 2017. Quatre dosages sont disponibles : 25, 50, 75 et 100 µg.

Les 4 autres spécialités de lévothyroxine disponibles pour les patients

– Levothyrox (Merck) : disponible dans l’ensemble des dosages depuis mars 2017
– L-Thyroxin Henning (Sanofi) : depuis sa mise sur le marché, plus de 300.000 boîtes ont été mises à disposition dans les officines et près de 200.000 traitements ont été dispensés.
– L-Thyroxine gouttes (SERB) : des approvisionnements à hauteur de 18 000 flacons par semaine sont assurés depuis octobre 2017, permettant de répondre aux demandes supplémentaires tout en garantissant la couverture des besoins pour les personnes présentant un trouble de la déglutition
– Euthyrox (Merck) : 15 jours après l’annonce de la ministre des Solidarités et de la Santé, près de 200 000 boîtes importées ont été mises à disposition dans les officines et 150 000 traitements dispensés (correspond à l’ancienne formule du Levothyrox).