Pour ressembler à Popeye il s’injecte de l’huile de synthol dans les bras (PHOTOS)

Tout le monde n’a pas les mêmes rêves dans la vie. Son rêve à lui c’était de ressembler à Popeye. Alors il a choisi de s’injecter de l’huile de synthol dans les bras. Un jeune homme russe qui inquiète aujourd’hui la communauté scientifique mais aussi tous ceux qui le suivent sur Instagram. Et ils sont tout de même près de 18.000 !

Âgé de 21 ans, cet ancien militaire qui n’a visiblement pas tout sa tête a trouvé le moyen de se sculpter un corps d’athlète sans avoir à fournir le moindre physique.

Comment ? En s’injectant dans les bras de l’huile de synthol ! Et l’effet est saisissant puisque même Popeye ne lui arrive pas à le cheville. Jugez plutôt :  25 cm de tour de bras en plus en seulement 10 jours.  Le pire c’est que c’est même pas beau. On peut même carrément dire que c’est HORRIBLE !

Tout content lui, mais totalement inconscient du danger il accompagne ses photos de commentaires très pertinents qui en disent quand même sur son état mental. Exemple : “Pour atteindre une telle taille il faut s’injecter des litres (…) la première fois j’ai eu de la fièvre jusqu’à 40 degrés (…) j’avais l’impression de mourir, mais finalement tout s’est bien passé”.

Cité par le Dailymail le docteur Yuriy Serebryanskiny, n’a pas manqué de le mettre en garde en déclarant “Ses bras pourraient être paralysés et il pourrait perdre entièrement l’usage de ses muscles”.

Son conseil ? De faire du vrai sport bien sûr mais aussi d’aller consulter un psy. “C’est une personne qui a besoin d’une aide médicale, pas seulement pour soigner ses bras et désintoxiquer son sang, mais il lui faut aussi une aide psychiatrique” a t-il ainsi rajouté.

Mais malgré les mises en garde qu’il reçoit, y compris de la part de ses propres abonnés, cet ancien militaire n’y prête aucune attention. Il semble même s’en moquer. C’est pourquoi il continue d’afficher sur les réseaux sociaux sa musculature hors norme.

Et pourtant s’injecter de l’huile dans le corps peut s’avérer bien plus dangereux qu’il n’y paraît. En plus des paralysies déjà évoquées, il existe également des risques d’infections, de scléroses, et d’embolies pulmonaire, de kystes, d’accident vasculaire cérébral, d’ulcères dans les muscles. La mort n’est pas à exclure …

Nous vous proposons maintenant de juger par vous-même. C’est horrible non ? Qu’en pensez-vous ?