La hausse du prix du tabac repoussée au 13 novembre

Bonne nouvelle pour le porte-monnaie des fumeurs. Initialement prévue pour aujourd’hui la hausse du prix du tabac n’interviendra finalement que dans une semaine ! Cette énième hausse du « minimum de perception » imposée par l’Etat aux fabricants de tabac sera en effet effective lundi prochain, le 13 novembre.

D’autres hausses interviendront ensuite avec pour objectif annoncé d’agir en faveur de la réduction de la consommation de tabac en France, qui constitue un véritable impératif de santé publique.

Myriams-Fotos/Pixabay/Creative Commons

Cette hausse n’est en effet qu’une première étape. Une nouvelle hausse de 1 € est en effet prévue en mars 2018. Suivront Deux hausses de 0,50 €, en avril et novembre 2019 puis deux hausses, respectivement de 0,50 € et 0,40 €, en avril et novembre 2020. L’objectif atteindre les 10 euros !

Dans un récent communiqué le Ministère de la Santé a expliqué que l’augmentation importante et rapide du prix du tabac avait montré dans plusieurs pays son efficacité sur la consommation et la prévalence du tabagisme à moyen terme.

Il faut dire que chaque année en France le tabac est responsable de 73 000 décès, dont 45 000 par cancer. Il constitue ainsi le facteur de risque évitable de cancer le plus important. Le tabagisme est également l’un des facteurs principaux de risque de maladies cardiovasculaires, deuxième cause de mortalité en France.

La France compte près de 16 millions de fumeurs. Un tiers des personnes de 15 à 85 ans (32 %) reconnaissent fumer, ne serait-ce qu’occasionnellement. 28,8 % des français déclarent consommer du tabac quotidiennement. Entre 18 et 34 ans, près d’une personne sur deux affirme fumer. C’est également un jeune de 15 à 19 ans sur trois. La prévalence du tabagisme atteint un maximum de 46% chez les femmes de 20-25 ans, et 55 % chez les hommes de 26-34 ans. Ces taux sont parmi les plus élevés recensés dans les pays occidentaux et dans le monde pour certaines tranches d’âge.

Une hausse du prix du tabac qui s’accompagnera d’une nouvelle politique de prévention et sensibilisation à destination notamment des jeunes. Un plan de prévention et de réduction du tabagisme complétera bientôt les mesures existantes telles que l’interdiction de fumer dans les lieux publics et dans les aires de jeux pour enfants, l’interdiction des arômes et additifs particulièrement attractifs pour les jeunes, les aides au sevrage tabagique et le remboursement des substituts nicotiniques…

Hausse du prix du tabac : et si vous en profitiez pour arrêter ?

Cette première hausse pourrait en convaincre plus d’un d’arrêter enfin. Et si vous profitiez de l’opération “Mois sans Tabac” pour vous en griller une dernière ? (TOUS LES DETAILS ICI)