BPCO : l’inquiétude des pneumologues au sujet des femmes

LA BPCO (Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive) est une maladie évolutive, potentiellement grave, qui est à l’origine de 17 000 morts par an, soit 5 fois plus que les accidents de la route. Méconnue du grand public, sous-diagnostiquée, elle concerne 5 % de la population adulte de plus de 40 ans, soit 2,5 à 3 millions de personnes en France.

BRONCHOPNEUMOPATHIE CHRONIQUE OBSTRUCTIVE : CETTE MALADIE RESPIRATOIRE DÉTRUIT PEU A PEU LES BRONCHES ET LES POUMONS ET CONDUIT AU HANDICAP RESPIRATOIRE.

A l’occasion de la Journée Mondiale contre la BPCO qui s’est déroulée aujourd’hui, la communauté des pneumologues a voulu mettre particulièrement en lumière une catégorie de patients insuffisamment prise en compte : les femmes

Le nombre de patientes concernées par la pathologie ne cesse en effet d’augmenter, jusqu’à dépasser les hommes dans certains pays, en raison de l’augmentation du tabagisme féminin. Les stéréotypes, faisant de cette maladie une spécificité masculine, ainsi que le sous-diagnostic, déjà propre à la B.P.C.O, mais également le manque d’attention des femmes peu enclines à prendre soin d’elles, expliquent l’exposition accrue des femmes à la maladie.

A tabagisme égal, les femmes vont pourtant développer la maladie de façon rapide et plus sévère que les hommes, avec davantage d’exacerbations. Les comorbidités -anxiété, dépression, ostéoporose, asthme associé, cancers – doivent être évaluées avec précision étant donné leur fréquence chez la femme.

Reconnaitre cette maladie chez les femmes constitue donc un véritable enjeu de santé publique.

Et c’est parce que la bronchite chronique du fumeur touche de plus en plus de femmes qu’elles sont à l’honneur de la nouvelle campagne de communication sur la BPCO lancée par la Fondation du Souffle.

« Chez la femme, la BPCO est plus sévère et évolue plus rapidement », telle est l’accroche de cette nouvelle campagne de communication.

Une affiche et une brochure « Femmes et BPCO » ont été réalisées par la Fondation du Souffle et sont disponibles depuis mi-octobre dans tout l’Hexagone. Ce dispositif d’information permet au public de connaître les différents facteurs de risque , tels que le tabac, ou encore les symptômes associés à la maladie, à savoir la toux, l’essoufflement ou encore les bronchites chroniques.