Un tatouage de l’œil tourne mal (photo + vidéo)

Facebook Catt Gallinger

Quand un tatouage de l’œil (ou “Eyeball tatoo”) tourne mal, ça donne quelque chose de pas très beau à regarder surtout quand on a fait le choix d’être mannequin. La jeune femme de 24 ans qui en a été victime s’appelle Catt Gallinger et elle pourrait malheureusement perdre la vue de son œil gauche après s’être “offert” cette petite fantaisie aussi inutile que dangereuse. De quoi on parle ? D’un tatouage de l’œil et plus précisément de la sclère (« blanc » de l’œil, ndrl).

Aujourd’hui elle a fait le choix de profiter de sa notoriété pour partager avec un maximum de personnes sa mésaventure. Objectif : les convaincre ne pas commettre la même erreur. Car si ce tatouage un peu spécial est un ‘vrai “phénomène de mode”, il peut s’avérer aussi très dangereux. Et Catt Gallinger sait de quoi elle parle.

Sur son compte Facebook elle a souhaité alerter tous ceux qui seraient tentés par l’expérience. Non seulement elle a raconté sa mésaventure mais elle a aussi partagé des photos de son œil en bien sale état et dont elle ne retrouvera peut-être jamais l’usage.

Tout a commencé 3 semaines après ce fameux tatouage qui consiste en fait en une injection de pigments de couleur dans la sclère de l’œil… Très vite elle a constaté que l’encre utilisée ne cessait de couler sur son visage et que son œil était très enflé.

Malgré ses visites à l’hôpital et les traitements qui lui ont été prescrits (gouttes antibiotiques puis gouttes de stéroïdes), les choses ne sont pas vraiment arrangées. L’encre a viré au mauve et l‘œil reste toujours très enflé.

Mais le pire est à venir : la jeune femme aurait désormais des problèmes de vue importants et la situation pourrait ne pas s’arranger. Il n’est pas impossible qu’elle finisse par perdre la vue.

Une encre non diluée et/ou un matériel de tatouage insuffisamment stérile pourraient expliquer le pourquoi du comment de ce FIASCO aux lourdes conséquences.

Elle risque de perdre la vue après un tatouage dans l’œil (PHOTOS)

Découvrez maintenant les photos que Catt Gallinger a choisi de publier : le jour du tatouage, le lendemain et trois semaines plus tard.

Tatouage de l’œil : un incident qui n’est pas isolé

Le Tatouage de l’œil est une technique qui est devenue “à la mode” après que Jason Barnum, un célèbre criminel américain, se soit fait tatouer l’oeil droit en noir. Il s’est d’ailleurs fait ensuite appeler Eyeball.

Mais revenons-en aux risques de cette pratique car le cas de Catt Gallinger n’est malheureusement pas isolé. En 2015 le rappeur américain Mace avait voulu lui aussi tenter l’expérience mais sous le regard des caméras histoire de susciter le buzz. Sauf que l’injection s’était si mal passée qu’il avait fini par être admis aux urgences de l’hôpital. Les médecins lui avaient alors indiqué qu’il était passé à deux doigts du drame : une perte totale de la vison de l’oeil tatoué.

Plus près de chez nous, il y a aussi eu le cas de Laurence Debal qui, au début de cette année 2017, avait elle aussi choisi de se faire injecter de l’encre dans le blanc des yeux. Sauf que rien ne s’était passé comme prévu pour cette Calaisienne qui, quelques heures après avoir confié son oeil, s’était retrouvée victime de vives douleurs et d’un énorme œdème avec des conséquences possibles pour sa vue. Une mauvaise expérience qu’elle avait attribué à l’incompétence de son tatoueur contre lequel elle avait choisi de déposer plainte.

Tatouage de l’œil : une pratique ancienne

Galien de Pergame, un médecin et philosophe Romain, décrit pour la première fois le tatouage de la cornée en 150 après j.-c. La même procédure a été décrite plus tard par Aetius, en 450 après j.-c. en tant que tentative de masquer l’opacité de l’œil liée à un leucome. Les deux médecins cautérisent la surface de la cornée avec une stilet chauffé. Après la cautérisation, ils vont appliquer de la teinture sur l’œil, à l’aide d’une variété de colorants, comme de la poudre noix de Galle et du fer (voir de l’encre ferro-gallique) ou de la poudre d’écorce de grenade mélangé avec du sel de cuivre. Ceci teindrait alors la cornée, corrigeant l’aspect esthétique de l’œil du patient. D’autres sources ont indiqué que Galen pourrait avoir utilisé du sulfate de cuivre. Cette procédure a été probablement utilisée uniquement sur les patients avec un leucome conséquent de la cornée (source)

Découvrez son témoignage en vidéo

Un témoignage bien plus poignant encore en vidéo.. puisque c’est une jeune femme en larmes qui a tenu à partager cette bien triste expérience.