Pour prévenir la dépression, un peu d’activité physique !

Free-Photos/Pixabay

Il y aurait un bon moyen de prévenir la dépression : l’activité physique ! En effet, et selon une étude menée par des chercheurs australiens (université de New South Wales, ndrl) le risque serait réduit à partir d’une heure activité par physique par semaine ! Autrement dit pas grand chose…

Avant d’en arriver à cette conclusion, les scientifiques ont suivi 33 908 norvégiens durant 11 années de leur vie. Tous, et c’est important de le préciser, étaient en bonne santé physique et mentale au début de cette étude grandeur nature. Et pendant toute sa durée, les participant ont été invités à répondre à des question srelatives à leur bien-être et à leurs habitudes physiques.

Et le verdict a été sans appel : ceux ne pratiquant pas d’activité physique régulière – ou si peu – avaient 44% de risques en plus de faire une dépression que ceux en pratiquant une à deux heures chaque semaine.

Dans leurs conclusions les chercheurs estiment que 12% des cas de dépression auraient pu être évités au sein de cette cohorte s’ils avaient pratiqué au moins une heure d’activité physique hebdomadaire.

« C’est la première fois que nous pouvons chiffrer le potentiel de l’activité physique en prévention d’une dépression future (…)   Nous essayons encore de comprendre exactement pourquoi l’exercice a un effet protecteur  » a déclaré le professeur Samuel Harvey, co-auteur de cette étude.

Un peu d’activité physique pour vivre plus longtemps

jill111 /¨Pixabay/Public Domain

Faire le ménage ou marcher pour vivre plus longtemps ! Pour être en bonne santé, mangez et bougez ! Un message qui n’a rien de nouveau et qui se voit conforté aujourd’hui par les résultats d’une vaste étude menée durant 7 ans auprès 130.000 personnes. Les résultats complets de cette étude ont été publiés dans la revue spécialisée “The Lancet”

Et le verdict est sans appel : 30 minutes d’activité physique chaque jour – à raison de 5 jours par semaine – suffiraient à réduire le risque de mortalité et les maladies cardiovasculaires. 1 mort sur 12 pourrait ainsi être évitée selon ses conclusions.

Et ne croyez pas qu’on évoque forcément la pratique d’un sport. Selon les auteurs de cette étude faire le ménage ou aller au travail à pied sont aussi considérés comme des activités physiques.

Cette étude a consisté en un suivi durant 7 ans de 130 000 personnes âgées de 35 à 70 ans, aux conditions de vie radicalement différentes, et réparties dans 17 pays.

Sur les 106.970 personnes respectant ces critères d’activité physique (au moins 30 minutes d’activité physique par jour) seules 3.8% d’entre-elles étaient atteintes par des maladies cardiovasculaire. Un chiffre bien supérieur chez les personnes dont l’activité physique insuffisante, la proportion grimpant à 5.1%.

Même constat en ce qui concerne le taux de mortalité qui s’est également révélé supérieur chez ceux qui n’atteignaient pas les niveaux recommandés d’activité physique (6,4 % contre 4,2 %).

Un constat qui s’est vérifié quelque soit le pays d’origine ont précisé les auteurs qui n’ont pas manqué de souligner que les précédentes études s’étaient surtout intéressées à des pays à hauts revenus. Bref, et pour faire court, tout le monde ou presque serait sur un même pied d’égalité sur ce sujet.

De bien meilleurs résultats ont bien sûr été enregistrés chez ceux pratiquant une activité physique plus intense (750 minutes hebdo, ndrl) avec une réduction plus importance encore de la mortalité et des maladies cardiovasculaires.