Il est recommandé de ne pas rincer son poulet avant cuisson

Pixabay

Vous avez peut-être pour habitude de passer votre poulet sous l’eau avant de le préparer et de le mettre à cuire. Vous pensez ainsi bien faire et vous débarrasser de certaines bactéries et notamment de la bactérie Campylobacter dite “bactérie du poulet” qui on le sait peut se transmettre à l’homme et causer de graves infections. Et bien vous faites fausse route. Le site belge Passion Santé.be nous a récemment rappelé que c’etait même la dernière chose à faire.

Le seul moyen d’empêcher une infection par la bactérie campylobacter est de cuire suffisamment votre poulet. En le rinçant sous le robinet, vous courez le risque de projeter bien involontairement des bactéries sur de la vaisselle, une planche à découper, et même certains aliments déjà lavés.

Poulet : quelques précautions à prendre pour limiter les risques

Pour limiter les risques certaines précautions lors de la manipulation de la viande, une cuisson suffisante et de bonnes pratiques d’hygiène en cuisine permettent de prévenir ou de réduire le risque.

Selon l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), la bactérie Campylobacter est susceptible de causer chez l’homme une maladie appelée campylobactériose. Avec environ 200 000 cas humains par an, cette maladie est la maladie d’origine alimentaire la plus fréquemment signalée dans l’Union européenne (UE). Cependant, on estime le nombre réel de cas à neuf millions chaque année.

La campylobactériose est une zoonose – une maladie ou une infection pouvant se transmettre directement ou indirectement entre les animaux et les humains.

Les symptômes habituels sont de la fièvre, une diarrhée et des crampes abdominales. La viande crue de volaille est souvent contaminée par Campylobacter, car la bactérie peut vivre dans les intestins d’oiseaux sains. Elle est également présente chez les porcs et les bovins. La consommation de viande de poulet insuffisamment cuite ou d’aliments prêts à consommer ayant été en contact avec du poulet cru est la source la plus fréquente d’infection. Dans ses évaluations, l’EFSA a constaté que les poulets et la viande de poulet peuvent expliquer directement 20 à 30 % des cas humains.

De son côté le ministère de l’agriculture et de l’alimentation recommande :

– de bien respecter la chaîne du froid;
– de laver mains, plans de travail et ustensiles après contact avec des aliments crus pour éviter la contamination des aliments sains;
– de respecter la date limite de consommation;
– mais aussi et surtout de bien cuire ou réchauffer les aliments crus d’origine animale à plus de 65°C.

Pour plus d’info, rendez-vous sur le site du Ministère ICI.