Baumes à lèvres : gare aux substances toxiques.

Pixabay

Baumes à lèvres : gare aux substances toxiques. Alors que l’hiver approche, la célèbre association de consommateurs UFC Que-Choisir a décidé de passer des baumes à lèvres au banc d’essai afin de vous aider à mieux choisir le vôtre qu’il soit bio, naturel ou conventionnel. Au total 21 produits ont été testés et les résultats ne sont pas forcément ceux que vous attendez. 10 marques sont épinglées par la célèbre association car contenant des résidus nocifs pouvant s’avérer dangereux pour la santé s’ils sont ingérés!

Et parmi ces baumes à lèvres épinglés, de très grandes marques qui à priori pourraient sembler au-dessus de tout soupçon. Et pourtant leurs sticks contiennent des huiles minérales potentiellement nocives: Les Moah (Mineral oil aromatic hydrocarbons ou hydrocarbures d’huiles minérales aromatiques) et les Mosh (Mineral oil saturated hydrocarbons ou hydrocarbures d’huiles minérales saturés)

Les premières ne doivent plus en principe se retrouver dans les produits, les autres doivent s’y retrouver en quantité limité, à savoir moins de 5%. Oui mais selon l’UFC Que Choisir, et sur près de la moitié des baumes testés, non seulement les deux cohabitent mais la deuxième est présente à des teneurs allant jusqu’à 41 %.

Et de rappeler que les Moah sont cancérogènes et que les Mosh peuvent s’accumuler dans le foie et les ganglions lymphatiques et provoquer des réactions inflammatoires dont on ignore les conséquences exactes.

Et comme si cela ne suffisait pas, 3 des sticks testés contiennent du BHT, un conservateur est considéré comme un perturbateur endocrinien…

Puis de préciser que certains fabricants s’en passent très bien et utilisent à la place de la cire d’abeille ou diverses huiles végétales.

Partant de là, l’UFC Que Choisir déconseille l’achat des produits suivants : Uriage – Stick lèvres hydratant; Aptonia – Stick lèvres hydratant; Le Petit Marseillais nutrition – Soin lèvres desséchées; Avène Cold Cream – Stick lèvres nourrissant; Boiron Homéostick – Baume à lèvres au calendula; La Roche Posay Nutritic – Soin transformation lèvres desséchées; Carmex – Classic Moisturing Lip Balm; Labello – Original Classic Care; Garnier Ultra doux Trésors de miel – Baume à lèvres nourrissant; Yves Rocher Macadamia.

Et contrairement à certaines idées reçues, sachez que le stick ayant obtenu les meilleurs résultats est celui de la marque la marque Cien commercialisée par Lidl.

Un accès à ce comparatif (réservé aux abonnés) est possible en ligne en cliquant ICI.

Baumes à lèvres : réaction

Suite à ce comparatif, le Fédération des entreprises de la beauté (FEBEA) a souhaité réagir. Voici son communiqué de presse.

La FEBEA tient d’abord à rappeler que le secteur de la cosmétique est particulièrement réglementé en Europe et surveillé par les autorités en France. Les entreprises de produits d’hygiène et de bien-être doivent répondre scrupuleusement aux obligations de sécurité requises par la réglementation européenne relative aux produits cosmétiques, qui est la plus rigoureuse au monde.

Ainsi, l’utilisation des huiles minérales est soumise à deux conditions strictement définies par ce règlement européen (1223/2009). En Europe, l’utilisation des huiles minérales est soumise à deux conditions :
· S’il est établi que la substance à partir de laquelle ces huiles sont produites n’est pas cancérogène,
· Si l’historique complet du raffinage est connu.

De plus, les produits des entreprises de la FEBEA sont systématiquement testés lors d’une évaluation de leur sécurité avant d’être commercialisés. Cette évaluation de la sécurité garantit que les quantités d’huiles minérales (MOSH) utilisées sont largement inférieures à la quantité journalière admissible en alimentaire, définie par l’EFSA (Agence européenne de la sécurité alimentaire). Or, la FEBEA s’étonne de cette étude car ses résultats ne correspondent absolument pas à ceux des tests de sécurité menés sur ces produits.

Face à ce constat, la FEBEA a souhaité prendre contact avec l’association UFC-Que Choisir pour avoir des informations complémentaires sur la conduite de ces tests et comprendre les résultats qui en découlent. La FEBEA est engagée dans la promotion d’une information claire et transparente aux consommateurs pour aider les consommateurs à faire le meilleur choix. Dès lors, que cet objectif est partagé par les associations de consommateurs, il importe qu’un dialogue constructif puisse s’établir et particulièrement sur les protocoles de test.