Détecteurs de fumée : 1 an après, les Français sont-ils aux normes ?

Halte au feu pour les détecteurs de fumée : 1 an après, les Français sont-ils aux normes ? Pas vraiment non…

Seuls 20% des Français considèrent la présence d’un détecteur de fumée comme utile
Seulement 37% des locataires déclarent être équipés en détecteurs de fumée
Une solution d’installation économique : un brico-jobber pour 25€ en moyenne

Public Domain -Pixabay

Avec la loi n° 2010-238 du 9 mars 2010, un détecteur de fumée (Daaf) doit être obligatoirement installé dans tous les locaux d’habitation depuis le 1er janvier 2016. SuperMano.fr, le site des bricoleurs compétents pour vos petits travaux, et Yougov* ont interrogé 1001 personnes afin d’avoir un état des lieux des installations de Daaf pour les locataires et propriétaires.

Un peu plus d’un tiers de la population seulement équipée en Daaf

Si un incendie domestique se déclare toutes le 2 minutes en France (source Ministère de l’intérieur), un an après l’obligation d’installer un Daaf, tout reste encore à faire !

En effet, au 1er janvier 2017, 37% des Français déclarent être locataires d’un logement équipé d’un détecteur de fumée.

Les propriétaires ne sont pas mieux : 33% déclarent avoir installés eux-mêmes un détecteur chez eux, 3% l’ont fait installer par un professionnel et 7% avouent en avoir acheté un mais sans l’installer. Enfin, 5% déclarent n’en avoir toujours pas acheté.

1 ou plusieurs détecteurs ?

Concernant les pièces dans lesquelles les détecteurs de fumée sont installés, un peu moins d’un quart des personnes interrogées les déclarent dans un couloir (21%), ou bien dans l’entrée de l’habitation (16%) et enfin le salon (10%).

Précision importante, la loi n’impose l’installation que d’un seul détecteur de fumée par logement, excepté dans les habitations composées de plusieurs niveaux où il est nécessaire d’en mettre un par étage.

Une installation moyenne de 25€

Seulement 20% des Français considèrent que la présence d’un détecteur de fumée est utile et 2% trouve encore que les prix de vente des appareils sont trop élevés.

“Même s’il n’existe pas de sanction pénale pour l’absence de Daaf sauf pour les propriétaires-bailleurs, l’installation d’un détecteur de fumée reste une obligation morale et sécuritaire pour les occupants, surtout quand on sait qu’un incendie se déclare toute les 2 min en France. Il convient d’équiper les pièces à risque comme la cuisine, le salon ou le garage. Pour aider les français qui n’en sont pas encore muni, nous avons décidé de proposer une tâche spéciale afin de faire installer à moindre coût un Daaf par un bricoleur SuperMano expérimenté.  Pour 25€ en moyenne, vous êtes aux normes et surtout en sécurité chez vous !”. Christian Raisson et Philippe de Chanville, cofondateurs de SuperMano.fr

*Méthodologie : enquête réalisée sur 1001 personnes représentatives de la population nationale française âgée de 18 ans et plus. Le sondage a été effectué en ligne, sur le panel propriétaire YouGov France,  entre le 16 et le 19 décembre 2016, selon la méthode des quotas.