Vaccination obligatoire ? Le point de vue des pédiatres

Pixabay/ CC0 Public Domain /
Pixabay/ CC0 Public Domain /

Comme vous l’avez peut-être appris la semaine dernière, le comité d’orientation de la concertation citoyenne sur la politique vaccinale s’est prononcé la semaine dernière e faveur d’un retour de l’obligation vaccinale pour les 11 vaccins inscrits au calendrier pédiatrique. Objectif :lutter contre la défiance des Français envers la vaccination. Oui mais qu’en pensent les pédiatres ?

Vaccination – Les pédiatres reviennent sur les conclusions du comité d’orientation de la concertation citoyenne

Voici le communiqué publié à ce sujet par l’Association Française de Pédiatrie Ambulatoire (AFPA)

L’AFPA a pris connaissance des conclusions du comité d’orientation de la concertation citoyenne sur la politique vaccinale après 8 mois de délibérations.

Les hésitations croissantes sur les vaccinations en France, plus marquées dans l’hexagone que dans la majorité des pays de l’Union Européenne et dans la plupart des pays du  monde, font courir le risque de réapparition de maladies évitables graves et d’épidémies dans notre pays.

Parmi les principales mesures préconisées, l’AFPA retient en particulier :

– L’élargissement temporaire de l’obligation vaccinale à tout le calendrier des vaccins de l’enfant jusqu’aux rappels, en attendant de rétablir une bonne couverture vaccinale en France et de rétablir la confiance de la population.

– Le souhait d’une forte recommandation des  vaccins contre le papillomavirus -HPV- chez l’adolescent (pour les jeunes filles mais aussi pour les garçons).

– La possibilité d’une clause d’exemption pour les parents. Cette exemption pourrait être levée en cas de risque collectif et de situation épidémique.

– La prise en charge intégrale par le régime obligatoire de l’assurance maladie de l’ensemble des vaccins obligatoires et du vaccin HPV.

– Le suivi de la mise en route du carnet de vaccination électronique, l’amélioration de la disponibilité des vaccins par une politique d’achat national centralisé et la création d’un stock de sécurité.

– L’étude de l’amélioration de l’accessibilité des vaccins en particulier dans les cabinets médicaux.

– L’amélioration de la formation initiale et continue des professionnels de santé sur la vaccination.

– Le développement de la communication et d’une information indépendante et scientifique autour de la vaccination.

L’AFPA souhaite que ces propositions soient rapidement mises en application par les autorités de tutelle afin de permettre une meilleure couverture vaccinale en France pour les enfants et adolescents et assurer une bonne prévention des maladies évitables par la vaccination.

Pour en savoir plus : http://concertation-vaccination.fr/