Un quart des Français pour l’interdiction pure et simple du tabac

©Ministère de la Santé
©Ministère de la Santé
Alors que chacun se demande comment lutter contre le tabagisme, voilà un sondage qui retient particulièrement l’attention en ce mois de novembre : celui réalisé par l’institut CSA pour le quotidien gratuit “Direct Matin”.

Un sondage dont les résultats ont de quoi surprendre : plus d’un Français sur quatre se dit favorable à l’interdiction pure et simple du tabac et imagine donc un pays où la cigarette serait “bannie” de la vie quotidienne.

Ainsi 27 % des personnes interrogées pensent qu’il faut interdire la vente de tabac pour en faire baisser la consommation. Un pourcentage qui atteint même les 29% chez les non-fumeurs.

Une mesure “radicale” qui ne serait pas sans conséquence comme vous pouvez l’imaginer : risque de développement d’un marché parallèle, manque à gagner pour l’état – on estime que le tabac rapporte près de 15 milliards d’euros chaque année à l’état -, conséquences désastreuses pour les buralistes…

Les sondés se disent également favorables à une énième hausse du prix du paquet (24%) mais aussi à un remboursement intégral des aides au sevrage… des aides dont le coût peut en décourager plus d’un.

Et alors que se déroule actuellement le “Mois sans Tabac”, notez que seules 10% des personnes interrogées jugent utiles les campagnes de prévention.