“Sept à huit” et “Sept à huit Life” : reportages et sommaire du dimanche 13 novembre 2016

sept--a-huit [Sommaire “7 à 8” et “7 à 8 Life” du dimanche 13 novembre 2016] Ce soir dès 17h15, et comme chaque dimanche soir, TF1 vous donne rendez-vous avec ses magazines “Sept à Huit Life” et “Sept à Huit”. Il vous seront une nouvelle fois présentés par le beau Harry Roselmack. En voici les sommaires:

Sept à huit life

Produit par Elephant et Cie
Réalisé par Bruno Piney et Rémi Fournis
Rédacteur en chef : Philippe Pécoul et Harry Roselmack
Présenté par Harry Roselmack

EN PENSION DES 6 ANS
Ils ont entre 5 et 11 ans et vivent déjà du lundi au vendredi sans papa ni maman. L’internat Ernest Couteaux à Lille est l’un des 8 internats publics en France à accueillir des enfants d’école primaire. Une solution souvent choisie par des mères isolées ou des familles en difficulté financière qui n’arrivent plus à gérer au jour le jour l’éducation de leurs enfants. Un reportage de Stéphanie DAVOIGNEAU, Arnaud MAURIAL et Emanuele MARZARI.

RETOUR AU BATACLAN
C’est un symbole : le Bataclan rouvre ses portes samedi soir avec un concert de Sting… La musique et le spectacle font leur retour dans cette salle mythique un an après l’attentat qui y a fait 90 morts. Des proches de victimes ont été invitées à assister à ce concert forcément empreint d’une émotion particulière. Un reportage de Stéphanie DAVOIGNEAU et Jean-Charles GUICHARD.

ARNAQUES A DOMICILE
Des clefs oubliées à l’intérieur d’un appartement, une fuite d’eau, un court-circuit et vite il faut trouver un professionnel pour réparer les dégâts. Mais gare aux arnaques. Les fraudes sont nombreuses dans le secteur du dépannage. Alors peut-on éviter les arnaques ? Des entreprises s’efforcent de tout miser sur la transparence des prix pour redorer l’image d’une profession controversée. Claire RICARD, et Jean-Charles GUICHARD

Sept à huit

Produit par Elephant et Cie
Réalisé par Bruno Piney et Rémi Fournis
Rédacteur en chef : Philippe Pécoul et Harry Roselmack
Présenté par Harry Roselmack

LES MENSONGES D’UN COUPLE
Lundi à Clermont-Ferrand s’ouvrira le procès de l’horreur et du mensonge. Cécile Bourgeon, 28 ans, devra s’expliquer sur la mort de sa petite fille Fiona, 5 ans, en mai 2013. La jeune femme avait d’abord menti à tout le monde, et même devant les caméras, en expliquant que son enfant avait disparu. Puis, placée en garde à vue avec son compagnon Berkane Maklouf, Cécile Bourgeon a raconté avoir trouvé Fiona morte dans son lit. Le couple, qui se renvoie la responsabilité de coups portés sur la fillette, aurait ensuite fait disparaître son corps en forêt. Que s’est-il exactement passé ? La cour d’assises s’est donnée quinze jours pour comprendre. Un reportage de Lydie MARLIN, Laura DONA et Jean-Marc GIOVANANGELI.

TEMPLE DU LUXE
Un sac à main à 30.000 euros, une robe à 15.000 : le Bon Marché, le plus ancien grand magasin au monde, ne connaît pas la crise et vend chaque année des dizaines de milliers d’articles de luxe. L’enseigne parisienne s’est spécialisée dans les vêtements et accessoires à la pointe de la mode comme ces « chaussures-chaussons » à 790 euros, ou des bijoux de cheville qu’elle fait fabriquer en exclusivité. Elle propose aussi à ses clients des services hors-du-commun, comme une séance de « décoiffage » par John Nollet le coiffeur des stars, ou la création de trous dans un jean pour en faire un vêtement singulier.Un reportage de Mathieu BENOIST Vincent BARRAL et Cyril HAVOUDJIAN.

LA LIESSE ET LA STUPEUR
C’est une surprise historique : l’élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis face à Hillary Clinton. Déjouant tous les sondages, le vote de l’Amérique blanche et rurale a été largement sous-estimé. Le candidat républicain a aussi séduit une partie de la classe moyenne et ouvrière traditionnellement démocrate. Deux Etats-clés ont notamment fait basculer l’Amérique en donnant leurs voix à Donald Trump : la Floride, et la Pennsylvanie. Sur fond de colère, d’amertume face à la précarisation professionnelle et de peur de l’immigration hispanophone. Un reportage de Romain BOLZINGER, Antoine GAVEAU, Vincent BONNAY et Mathias GARNIER.

VIVRE POUR VERONIQUE
C’est la deuxième fois que Stéphane de Bourgies témoigne dans le portrait de la semaine… La première fois c’était le 15 novembre 2015 pour rendre hommage à son épouse Véronique décédée l’avant-veille à la terrasse d’un restaurant parisien. Un an après, il accepte de reprendre la parole pour dire que, malgré sa peine, les terroristes n’ont pas atteint leur but affiché : répandre la peur, la haine, enlever le goût de la vie.C’est le portrait de la semaine par Thierry DEMAIZIERE et Léo MONNET.