Bientôt une contraception masculine en spray nasal ?

0
(0)
CC0 Public Domain /Pixabay
CC0 Public Domain /Pixabay

On parle beaucoup de contraception masculine depuis quelques jours : pilule, injections, spray nasal… autant de solutions qui rythmeront peut-être le quotidien de la gente masculine d’ici à quelques années.

Aujourd’hui, et parce qu’on n’arrête décidément pas le progrès, voilà qu’une équipe britannique de l’université de Wolverhampton nous promet une très grande nouveauté pour 2021.

Ces chercheurs indiquent en effet avoir mis au point une pilule contraceptive masculine pouvant aussi se décliner en un spray nasal. Son effet ? Rendre immobiles les spermatozoïdes et les empêcher donc d’atteindre l’ovule pour le féconder. Mais la particularité de cette molécule c’est qu’elle agirait très vite et serait donc à prendre juste avant le rapport sexuel.  L’effet serait réversible au bout de quelques jours promettent déjà les scientifiques.

Une pilule contraceptive pour hommes efficace à 96%

A la demande de l’OMS (Organisation mondiale pour la santé, ndrl) des chercheurs de la Société internationale d’endocrinologie ont testé avec succès, et sur 320 hommes âgés de 18 à 45 ans, une contraception hormonale sous forme d’injections qui avaient pour mission de stopper temporairement la production de testostérone responsable de la spermatogénèse. Et… elle s’est révélée efficace dans 96% des cas. Seules 4 grossesses non désirées ont en effet été recensées.

A noter toutefois que 6% des participants ont préféré arrêter le test suite à la survenue d’effets secondaires tels que : poussée d’acné, augmentation de la libido, troubles de l’humeur parfois sévères…

Le saviez-vous ? Près d’une femme sur 2 de moins de 30 ans oublie de prendre sa pilule contraceptive

Près d’une femme sur 2 de moins de 30 ans oublie de prendre sa pilule contraceptive au moins une fois par mois. C’est l’un des constats d’une enquête menée par l’institut OpinionWay pour le laboratoire Bayer chez les Millenials (les femmes âgées de 21 à 29 ans, ndrl) et dont les résultats ont été publiés fin septembre. Elle été menée par le biais d’un questionnaire en ligne dans neuf pays : France, Allemagne, Italie, Espagne, Belgique, Irlande, Mexique, Brésil et États – Unis. Au total, 4 500 femmes (500 dans chaque pays) prenant une contraception orale quotidienne, âgées de 21 à 29 ans, ont été interrogées. En France, l’enquête s’est déroulée entre le 15 et le 22 juin 2016.

Ainsi 39% des femmes interrogées ont déclaré avoir oublié de prendre leur pilule au moins une fois au cours du mois précédent le sondage. Parmi ces femmes :

– Plus des trois quarts (80 %) ont déclaré avoir oublié de prendre la pilule une ou deux fois par mois
– 20 % d’entre elles ont oublié de prendre la pilule une fois par semaine ou plusieurs fois par semaine

Les principales raisons invoquées pour l’oubli de la prise de la pilule ont été les suivantes :

– Emploi du temps chargé [trop de choses en tête| (40 %)
– Ne pas prendre la pilule à heure fixe chaque jour (32 %)
– La pilule n’est pas rangée dans un endroit visible (32 %)
– Modification dans les habitudes (25 %)
– Stress au travail ou à l’université (16 %)

D’autre part, notez que plus de la moitié des femmes interrogées (55 %) ont indiqué ne pas prendre la pilule à la même heure chaque jour. Presque la moitié de ces femmes (46 %) indiquent que c’est parce que « un jour n’est jamais identique à un autre », tandis que 22 % n’estiment pas qu’il soit nécessaire de prendre la pilule à la même heure chaque jour.

Plus de la moitié des femmes interrogées (55 %) ont déclaré qu’elles sont plus susceptibles d’oublier de prendre la pilule quand elles sont préoccupées. Parmi celles-ci, plus de la moitié (59 %) ont envisagé d’autres méthodes de contraception ne nécessitant pas une prise quotidienne.

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

LIENS SPONSORISES