VIH/SIDA : 1 enfant infecté sur 10 immunisé contre la maladie ?


ANNONCES

Selon les surprenantes conclusions d’une étude – elle a été menée par des chercheurs de l’Université d’Oxford sur 170 enfants sud-africains séropositifs – 1  enfant infecté par le VIH sur 10 serait immunisé et ne développerait donc pas la maladie grâce à un système immunitaire capable de les protéger. Un espoir pour de nouveaux traitements alors que la recherche n’a cessé de progresser ces dernières années.

 © Olivier Schwartz et l’Ultrapole de l’Institut Pasteur
© Olivier Schwartz et l’Ultrapole de l’Institut Pasteur

ANNONCES

Avant d’en arriver à cette conclusion les scientifiques ont analysé le sang de ces 170 enfants. Âgés de moins de 5 ans, ils étaient tous séropositifs, n’avaient jamais bénéficié d’un traitement antirétroviral et surtout n’avaient pas développé la maladie.

Verdict : le système immunitaire d’un enfant sur 10 ignore le virus alors qu’il est pourtant présent de manière élevée dans le sang.

Cité par le site spécialisé Top Santé, le Professeur Phlip Goulder a déclaré que “la façon dont ces 10% d’enfants font face au virus présente des similitudes frappantes avec la façon dont plus de 40 espèces de primates font face au virus de l’immunodéficience simienne (équivalent du sida chez les singes, ndrl).

Puis d’expliquer à ce sujet “D’autres recherches sont nécessaires pour établir le mécanisme exact de cette faible réponse immunitaire. Cela nous donnera plus d’informations sur la façon dont la maladie se développe et peut être une approche de traitement en plus des antirétroviraux”.

Le Truvada, le traitement préventif contre le VIH, est autorisé en milieu hospitalier

Le saviez-vous ? Le Truvada, le traitement préventif contre le VIH, est autorisé en milieu hospitalier depuis le début de l’année 2016

Courant 2015 Marisol TOURAINE, la ministre de la Santé, avait donné son feu vert à son utilisation. C’était lors du débat sur le projet de loi de financement de la Sécurité sociale. La ministre avait alors annoncé qu’il pourrait être prescrit sous certaines conditions aux personnes à risques. Puis de préciser que sa prise en charge l’Assurance-Maladie serait de 100%.

“Je suis favorable à la publication d’une recommandation temporaire d’utilisation du Truvada, un médicament qui doit nous permettre d’avancer significativement dans la lutte contre le VIH” avait alors déclaré la Ministre.

Le Truvada est un anti-rétroviral (combinaison de deux antirétroviraux) déjà utilisé comme traitement contre le sida. Après un vaste essai clinique mené de juillet 2007 à décembre 2009, le Truvada a montré qu’il pouvait réduire de 44 % à 75 % les risques d’infection.

Ce médicament des laboratoires Gilead Sciences est destiné à “réduire le risque de transmission du virus du sida à des sujets sains à haut risque d’être contaminés”.

Pour en revenir à la France, l’Agence nationale de sécurité des médicaments (ANSM) a précisé que, suite à la décision récente du remboursement du Truvada, la recommandation temporaire d’utilisation (RTU) était désormais effective.

Attention toutefois puisque sa prescription est, à ce stade, réservée aux seuls médecins hospitaliers expérimentés dans la prise en charge de l’infection par le VIH.


ANNONCES