Naissances de souris sans recours à des ovocytes ?

journal-news

Dans la série “on n’arrête pas le progrès”, des chercheurs britanniques et allemands (universités de Bath et de Regensburg) sont parvenus à faire naître des souris sans avoir recours à des ovocytes… enfin presque.

L’ovocyte (ou ovule) est la cellule reproductrice féminine. L’ovocyte est contenu dans l’ovaire. Chaque ovaire contient normalement plusieurs milliers d’ovocytes présents dès la naissance, dont le nombre diminue progressivement au cours de la vie. Source Don d’ovocytes

Sans entrer dans des détails trop techniques – certains sites spécialisés comme Sciences & Avenir vous apporteront tous les détails nécessaires – notez que les scientifiques sont parvenus à produire sans fécondation des souriceaux normaux, viables et suffisamment en bonne santé pour qu’ils puissent se reproduire de manière “naturelle”.

Comment ? En injectant des spermatozoïdes dans des embryons considérés comme non viables et appelés embryons parthénotes. Ils ont préalablement supprimé une partie de leur patrimoine génétique.

Verdict : dans 24% des cas, les chercheurs ont réussi à faire naître des souris viables, fertiles et en bonne santé… suffisamment pour avoir une espérance de vie “normale”.

Un résultat encourageant pour les scientifiques puisque très largement supérieur à la  technique du clonage embryonnaire

Reste que certains spécialistes mettent déjà en garde contre toute mauvaise interprétation des résultats de cette étude. Dire que les chercheurs n’ont pas eu recours à un ovocyte n’est pas à tout fait exact, ces embryons parthénotes ayant été obtenus  après traitement chimique à partir d’ovocytes non fécondés.

“Cette découverte est une petite pièce du puzzle pouvant nous aider à mieux comprendre le début de la vie humaine et ce qui contrôle la viabilité des embryons, des mécanismes importants pour la fertilité” a déclaré l’un des principaux auteurs de cette étude.