Pour renforcer son système immunitaire : il faut sucer son pouce et/ou se ronger les ongles !


ANNONCES

journal-news
PIXABAY

ANNONCES

Vous faites partie de ceux qui ont pour habitude de “gronder” vos enfants parce qu’ils sucent leur pouce et/ou se rongent les ongles ? Normal puisque depuis plusieurs années,  les orthodontistes ne cessent de nous rappeler que ces fâcheuses habitudes provoquent des déformations bucco-dentaires. Sans encourager ces pratiques, des scientifiques nous expliquent aujourd’hui qu’on peut aussi y trouver un intérêt… Explications..

Selon des scientifiques canadiens et néo-zélandais, et après avoir mené une vaste étude sur le sujet, ils ont constaté que ces habitudes avaient aussi la faculté de renforcer le système immunitaire des enfants et donc de diminuer leurs risques de développer des allergies.

Ainsi les enfants qui sucentl leur pouce et/ou se rongent les ongles seraient exposés précocement à plusieurs types d’allergènes (poussière, herbe, poils d’animaux, pollution) ce qui aurait pour effet de renforcer leur système immunitaire.

“Nos résultats concordent avec la théorie que l’exposition à la saleté ou aux germes réduit le risque de développer les allergies” a déclaré le Docteur Sears, principal auteur de l’étude. Mais de rajouter aussitôt “Nous n’encourageons évidemment pas ce genre d’habitude même s’il apparaît qu’elle peuvent avoir un effet bénéfique”.

Avant d’en arriver à cette conclusion, les chercheurs ont suivi durant de longues années 100 enfants  à l’âge de 5, 7, 9 et 11 ans. Parmi eux 31 % avaient l’habitude de sucer leur pouce ou de ronger leurs ongles de manière très régulière. Tous ont ensuite passé des tests d’allergie à l’âge de 13 et 32 ans.

Verdict : 45 % d’entre-eux ont montré une sensibilité particulière aux allergies à l’âge de 13 ans. Mais c’est la suite qui est particulièrement intéressante… En effet, et parmi ceux qui suçaient leur pouce ou ronger leurs ongles, ce chiffre est tombé à 40%. Un pourcentage qui est descendu plus bas encore pour atteindre 31% chez les enfants qui pratiquaient ces deux habitudes.

Les auteurs de l’étude ont précisé que cela se vérifiait ensuite à l’ âge adulte.

Rappelons toutefois que la Fédération française d’orthodontie recommande d’abandonner le pouce et/ou la tétine dès l’âge de 4 ans.

Sur le même sujet….

Pour vous protéger de l’asthme et des allergies, vivez à la ferme

Vous souffrez d’ashtme ou d’allergies ? Alors préférez vivre à la ferme ! Selon une très sérieuse étude, dont les résultats ont été publiés à l’automne dernier dans la revue spécialisée “Science”, les enfants vivant dans cet environnement seraient davantage protégés contre l’asthme  et les allergies respiratoires.

L’un des auteurs de l’étude, le professeur Bart Lambrecht, a déclaré à ce sujet «A ce stade, nous avons mis en évidence un lien entre la poussière dans les fermes et la protection contre l’asthme et les allergies».

Puis d’expliquer comment ils sont arrivés à cette conclusion  «Pour ce faire, nous avons exposé des souris à de la poussière prélevée dans des fermes en Allemagne et en Suisse. Les tests ont ensuite révélé que ces souris étaient totalement protégées contre l’allergie aux acariens, le cas d’allergie le plus courant chez les humains».

Les scientifiques ont aussi analysé les données de santé de près de 2000 personnes ayant grandi ou pas dans une ferme. Verdict : une grande majorité de celles ayant vécu dans une ferme n’étaient pas enclins aux allergies ou à l’asthme.

Et les les autres alors ? Ils souffraient d’une carence en protéine A20. Cette étude a aussi permis de révéler que cette protéine permettait de  «rendre la muqueuse des voies respiratoires moins réactive aux allergènes comme les acariens». Et c’est l’inhalation régulière des poussières présentes dans les fermes qui permettrait justement à cette protéine d’être produite naturellement par le corps humain.


ANNONCES