Maladies cardiovasculaires et diabète : le beurre n’y serait pour rien


ANNONCES

CC0 Public Domain /Pixabay
CC0 Public Domain /Pixabay

ANNONCES

 

Pauvre petit beurre…. Depuis fort longtemps il est accusé de tous les maux ou presque et est tenu pour responsable de la survenue de maladies cardiovasculaires ou du diabète. Mais y est-il vraiment pour quelque chose ? Des scientifiques le clament aujourd’hui haut et fort : NON !

En effet une étude américaine – ses résultats ont été publiés dans la revue spécialisée Plos One – le dédouane de toute responsabilité.  Selon ses conclusions il n’existerait pas de lien entre la consommation de beurre et le développement de maladies cardiovasculaires ou le diabète.

Cette étude a en fait consisté en une méta-analyse de 9 études portant sur près de 640.000 personnes à travers le monde (15 pays). L’objectif était de vérifier si le beurre était vraiment responsable de ces pathologies.


ANNONCES

Sans entrer dans les détails de cette étude, sachez que la consommation moyenne de beurre retenue a été de 14 grammes par jour (elle varie du simple au triple selon les pays). Et au terme de la période de suivi  28 000 personnes sont décédées, dont 9 783 d’une maladie cardiovasculaire et 23 954 d’un diabète de type 2.

Et les chercheurs en sont arrivés à la conclusion que le beurre n’avait rien à voir dans tout ça « Les gens qui mangent plus de beurre ont généralement un régime alimentaire et un style de vie plus malsain, mais le lien entre le beurre et les maladies cardiaques est assez neutre en général » a déclaré Laura Pimpin, co-auteure de l’étude. Mieux encore puisque 4 des 9 études analysées auraient permis de démontrer les effets bénéfiques du beurre avec une diminution de 4% de développer un diabète de type 2.

Notez que les chercheurs ne se sont pas risqués pour autant à encourager la consommation de beurre. .. l’objectif étant surtout de le dédiaboliser.

En France les autorités sanitaires continuent d’inciter les consommateurs à limiter la consommation de beurre (et autres matières grasses “visibles) afin de les remplacer par certains aliments comme les huiles végétales.

LIENS SPONSORISES


Annonces