Un vaccin nasal contre la Chlamydia testé avec succès

0
(0)

journal-news

La Chlamydia est une IST dont on parle trop peu et qui touche pourtant plus d’un million de français chaque année. Considérée comme l’une des infections sexuellement transmissibles les plus courantes chez les moins de 25 ans, elle sait malheureusement se faire discrète ne s’accompagnant parfois d’aucun symptôme. Et pourtant elle peut être lourde de conséquence sur notre santé.

Chez la femme par exemple la Chlamydia est une cause fréquente de maladie inflammatoire pelvienne. Et comme si cela ne suffisait pas, sachez qu’elle peut aussi entraîner une stérilité et augmenter le risque fausse couche.  La Chlamydia peut aussi engendrer des problèmes de stérilité chez les hommes.

Enfin vous retiendrez que certaines souches de la bactérie peuvent entraîner le trachome, une infection oculaire très répandue puisqu’elle est l’une des principales causes de cécité dans les pays défavorisés. 89 millions de personnes seraient touchées.

Sauf qu’aujourd’hui l’espoir d’un vaccin contre la chlamydia se dessine. Des chercheurs  viennent en effet de mettre au point un vaccin nasal expérimental qui aurait la faculté de réduire de 95% la présence de la bactérie chlamydia trachomatis. KEZAKO ? C’est l’une des souches les plus communes de cette IST.

Et ce sont des scientifiques de l’Université McMaster (Ontario, Canada) qui ont développé ce vaccin peu coûteux basé sur l’antigène BD584.  A noter qu’il a aussi permis de réduire de 87.5% le risque d’occlusion des trompes utérines.

Testé sur des souris, ce vaccin prometteur doit encore passer bien d’autres tests avant qu’un essai clinique sur l’homme ne soit lancé

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

LIENS SPONSORISES