Un cocktail vitaminé permettrait de retarder le vieillissement du cerveau


ANNONCES

 CC0 Public Domain /Pixabay
CC0 Public Domain /Pixabay

ANNONCES

Un cocktail composé d’une trentaine de vitamines et de minéraux aurait l’incroyable faculter de compenser la perte de neurones mais aussi d’améliorer certaines capacités cognitives. Bref, mais vous l’aurez compris, les scientifiques ont peut-être enfin trouvé un moyen de  prévenir, ou tout moins minimiser les effets du déclin cognitif et donc de retarder le vieillissement du cerveau. Comment ? Via l’élaboration d’un cocktail “miracle” contenant des vitamines B,C,D, de l’acide folique, des extraits de thé vert et de l’huile de foie de morue.

Avant d’en arriver à cette conclusion les chercheurs (Université McMaster – Canada) ont mené une expérience sur des souris de laboratoire qui avaient perdu plus de la moitié de leurs cellules cérébrales après avoir été génétiquement modifiées.

Puis ils ont ajouté ce fameux cocktail à la nourriture des souris pendant plusieurs mois..

Au fil des semaines ils ont constaté une nette amélioration : arrêt et/ou stabilisation de la perte de neurones et stabilisation des fonctions cognitives et motrices. Certaines souris ont même retrouvé certains capacités qu’elles avaient perdu (vision, odorat, équilibre…)

L’une des auteurs de l’étude, le docteur Jennifer Lemon, a indiqué que l’objectif était bien sûr de tester à terme ce cocktail sur des humains, peut-être d’ici à deux ans. « Les souris subissent les mêmes mécanismes cellulaires de base qui contribuent à la neuro-dégénérescence que les humains. Toutes les espèces, en fait. Il y a un point commun entre nous tous (…) Notre espoir est que ce cocktail de suppléments alimentaires puisse combattre de très graves maladies et améliorer la qualité de vie des malades ».

Des fruits de mer pour prévenir le déclin cognitif des seniors ?

Et puisqu’on évoque le déclin cognitif, revenons sur cette étude parue il y a 3 semaines et selon laquelle on pourrait prévenir le déclin cognitif via la consommation hebdomadaire de fruits de mer et autres produits de la mer

Selon cette  étude internationale – elle a été menée par des chercheurs du centre médical de la Rush University (États-Unis) en association avec la Wageningen University (Pays-Bas) – une consommation hebdomadaire de fruits de mer et/ou de poisson serait un bon moyen de prévenir le déclin cognitif des séniors et  de les aider à conserver leurs capacités intellectuelles.

 CC0 Public Domain /Pixabay
CC0 Public Domain /Pixabay

Avant d’en arriver à cette conclusion, les médecins ont suivi durant 5 ans 915 personnes âgées en moyenne de 81 ans. Aucune de ces personnes ne souffrait de démence au début de l’expérience.

Suivis régulièrement durant les 5 années de l’étude, les participants ont été invités à renseigner leur régime alimentaire et à passer différents tests destinés à mesurer l’évolution de leurs capacités mentales.

Au terme de l’étude, les personnes consommant des fruits de mer au moins une fois par semaine ont présenté moins de risques de déclin cognitif que ceux n’en consommant pas ou très peu.

Pour les auteurs de l’étude, ce sont les acides oméga-3 qui sont responsables de ce bénéfice . « Nous savions déjà que ces acides gras particuliers étaient bénéfiques pour le cerveau : il s’avère qu’à long terme, consommer ceux-ci à travers des fruits de mer est encore plus efficace » a déclaré l’une des auteures de l’étude.

Les oméga 3 font partie de la famille des acides gras polyinsaturés. Ils ne sont pas synthétisés par l’organisme et doivent être apportés par le régime alimentaire. Ils sont indispensables au fonctionnement de notre système nerveux. Les oméga-3 sont soit d’origine végétale, soit d’origine animale. On en trouve par exemple dans les poissons gras comme le saumon, le maquereau, le hareng ou les anchois, le soja, les noix, le colza. Les bienfaits de ces acides gras ont surtout été démontrés dans la prévention des maladies cardio-vasculaires mais aussi plus récemment en prévention de la schizophrénie.

Article pouvant vous intéresser : ===> Prendre les escaliers et poursuivre ses études, c’est bon pour le cerveau

L’occasion de revenir sur une étude publiée en mars dernier – elle a été menée par des scientifiques du centre PERFORM de l’université de Concordia (Montréal, Canada) – et selon laquelle mieux avoir fait de longues études et avoir monté quotidiennement les escaliers pour conserver ses capacités intellectuelles et ralentir le vieillissement.

Cette étude a porté sur 331 personnes âgées de 19 à 79 ans dont le cerveau a été scruté à la loupe, enfin plutôt via des IRM. Après avoir mesuré le volume de matière grise, les chercheurs ont comparé les résultats obtenus avec les habitudes de vies de ces personnes.

Verdict surprenant : les études et escaliers auraient la capacité de freiner le vieillissement. Ils ont ainsi constaté que le déclin cognitif était retardé chez les personnes prenant souvent les escaliers et chez celles suivant ou ayant suivi les plus longues études.

Selon cette étude le déclin du cerveau diminuerait de 0,95 année pour chaque année d’études et de 0,58 année pour chaque escalier grimpé quotidiennement.

Vous avec BAC +8 et habitez au 8eme étage sans ascenseur ? Tout va bien pour vous alors ^^


ANNONCES