« Pilule du lendemain » : accès facilité dans les collèges et lycées

0
(0)

journal-news

Du nouveau en ce qui concerne la délivrance de la pilule du lendemain dans les collèges et les lycées. Conformément aux dispositions de la loi de modernisation de notre système de santé, les modalités de délivrance dans les collèges et lycées par les infirmeries scolaires sont désormais simplifiées. C’est le sens du décret venant de paraître et signé de Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé.

Cette mesure s’inscrit dans la continuité des décisions prises par Marisol Touraine depuis 2012 :

► les moyens de contraception sont gratuits pour les mineures de plus de 15 ans. La délivrance de ces derniers en pharmacie est confidentielle pour celles qui le demandent. Cette mesure a permis de faciliter l’accès des mineures à la contraception et vise à réduire le nombre de grossesses non désirées chez les jeunes filles ;
► il n’y a plus d’avances de frais (la part remboursée par la sécurité sociale) pour les consultations ou les examens de biologie liés à la contraception ;
► la contraception d’urgence est gratuite pour les étudiantes ;
► enfin, la TVA sur les préservatifs a été baissée à 5 % (au lieu de 10 %).

Par ailleurs, avant l’été, le prix des actes liés à la contraception des mineures de plus de 15 ans sera pris en charge à 100 % par l’Assurance maladie. Ainsi, en plus des contraceptifs proprement dits (pilule, implant, stérilet), les consultations médicales de prescription et les examens biologiques bénéficieront de la gratuité. Leur confidentialité sera assurée.

« Protéger notre jeunesse, c’est aussi, en matière de sexualité, faciliter l’accès à la contraception d’urgence. Chaque jeune doit savoir que la porte de l’infirmerie scolaire lui est ouverte sans avoir à se justifier », a indiqué Marisol Touraine.

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

LIENS SPONSORISES