Etudes de médecine : pas de tirage au sort


ANNONCES

CC0 Public Domain /Pixabay
CC0 Public Domain /Pixabay

ANNONCES

Voilà une bonne nouvelle pour tous les prétendants à la fac de médecine, de plus en plus nombreux si l’on en croit les chiffres. Il ne faudra pas passer par la case « tirage au sort » pour espérer pouvoir décrocher son ticket sur les bancs de l’université, notamment en Île-de-France.

Une solution qui, si elle en choque certains, n’a pourtant rien de très nouveau puisqu’elle s’applique déjà à certaines filières.

Pour autant le rectorat de Paris a catégoriquement démenti cette information publiée par « Le Monde » via un communiqué «Tous les bacheliers d’Ile-de-France pourront suivre les études de leur choix» et il n’y aura pas de tirage au sort».

C’est aussi ce que le secrétaire d’Etat à l’Enseignement supérieur, Monsieur Thierry Mandon, a laissé entendre dans les colonnes du journal Libération. « Il n’y pas plus stupide comme moyen de sélection surtout pour accéder à des filières très sélectives » a t-il notamment déclaré avant de rappeler que la sélection se faisait presque toute seule au terme de la première année avec seulement 15% de taux de réussite.


ANNONCES

Autrement dit, la difficulté est elle que la plupart des candidats ne parviennent pas à poursuivre au delà de la première année.


Annonces