Interdiction de produits pour éclaircir ou blanchir la peau


ANNONCES

0
(0)
CC0 Public Domain /Pixabay
CC0 Public Domain /Pixabay

ANNONCES

Des produits non autorisés et potentiellement dangereux, destinés à un éclaircissement ou à un blanchiment de la peau et utilisés par voie injectable sont vendus sur internet sous différentes appellations, en infraction avec les dispositions qui leur sont applicables. Ces produits, du fait de leur mode d’administration, répondent à la définition du médicament et n’ont donc pas lieu d’être sur le marché. L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) rappelle que les médicaments doivent faire l’objet d’une autorisation de mise sur le marché (AMM) et que leur vente est réservée aux pharmaciens. Considérant que ces produits présentent un risque pour la santé, l’ANSM a décidé de suspendre leur mise sur le marché.

Le réseau des Centres antipoison (CAP) a signalé à l’ANSM la présence sur le marché français de produits éclaircissants ou blanchissants de la peau vendus sur internet et présentés en solution injectable (pour injection par voie intramusculaire, intraveineuse, intradermique ou sous-cutanée). Ces produits peuvent contenir des substances telles que du glutathion (utilisé comme excipient dans des médicaments), du facteur de croissance épidermique (Epidermal Growth Factor) mais également différentes autres substances.

Une analyse de la base de données des Centres antipoison a montré que des cas d’exposition à ces produits leur avaient été signalés, cas pouvant être associés à des effets indésirables (nausées, gêne abdominale, vertiges, palpitations).

Ayant considéré que ces produits répondaient à la définition du médicament[1] et que le fait d’administrer par voie injectable des produits dont la sécurité n’a pas été établie représente un risque grave pour la santé, l’ANSM a décidé de suspendre leur mise sur le marché.


ANNONCES

Il est important de signaler que ce phénomène n’est pas isolé en France puisque la Food and Drug Administration (FDA) a également mis en garde  les consommateurs sur l’utilisation de ces produits aux Etats-Unis fin 2015.

L’ANSM rappelle :

Ces produits sont en infraction avec les règles qui leur sont applicables :

En effet, la voie d’administration de ces produits (voie injectable) peut faire penser qu’il s’agit d’un médicament. Or, il est rappelé que tout médicament doit faire l’objet d’une autorisation de mise sur le marché (AMM), et que la vente de médicament est réservée aux pharmaciens.

Ces produits présentent des risques pour la santé :

    • la voie injectable est une voie d’administration pouvant présenter des risques, notamment infectieux
    • aucun élément ne permet de s’assurer de leur qualité de fabrication
    • ils sont composés de substances dont la sécurité d’emploi n’a pas été évaluée et qui peuvent donc être dangereuses pour la santé

    D’une manière générale, l’ANSM recommande de ne pas acheter des produits vendus sur internet présentés comme ayant des vertus thérapeutiques. Une liste des sites internet des pharmacies autorisées à la vente de médicaments en ligne peut être consultée sur le site de l’Ordre national des pharmaciens.

Noter cet article

Un coup de coeur ? Alors votez !

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

LIENS SPONSORISES


Annonces