Zika : ce virus est également une menace pour le cerveau

CC0 Public Domain/Pixabay
CC0 Public Domain/Pixabay

Le fameux virus ZIKA, celui dont tout le monde parle depuis de trop très longues semaines, est également une menace pour le cerveau ! Alors qu’il était déjà soupçonné d’entraîner des malformations du fœtus, le voilà désormais suspecté de provoquer une grave infection du cerveau chez l’adulte.

Le saviez-vous ? Le virus du Zika se transmet d’homme à homme par l’intermédiaire d’une piqure du moustique du genre Aedes dont Aedes aegypti et Aedes albopictus. Lors d’une piqure, le moustique prélève le virus sur une personne infectée. Après un délai d’incubation chez le moustique de l’ordre de quelques jours et à l’occasion d’une autre piqure, le moustique peut transmettre le virus à une personne saine.*

Ainsi, et selon une info rapportée par “Le Figaro Santé“, des médecins français ont récemment constaté la présence de ce fameux virus dans le liquide céphalo-rachidien d’un homme de 81 ans. Victime d’une méningo-encéphalite, l’homme a été hospitalisé le 10 janvier dernier en région parisienne. Tombé dans le coma, il a depuis été placé sous assistance respiratoire artificiellle. 10 jours avant, il était en parfaite santé et revenait d’une croisière dans le Pacifique Sud

Dans la revue spécialisée New England Journal of Medicine, le Dr Guillaume Carteaux a déclaré “C’est le premier cas de ce type décrit, à notre connaissance (…) Les autres causes infectieuses, virales et bactériennes, ont été écartées”

Symptômes de l’infection à virus zika

Dans une très grande majorité des cas, la maladie provoque peu de symptômes ou même l’absence de symptôme. L’évolution est le plus souvent rapidement favorable avec une guérison spontanée en 2 à 7 jours.

Lorsque des symptômes apparaissent, ils sont le plus souvent de type grippal (fièvre, maux de tête, courbatures) avec des éruptions cutanées et se manifestent dans les 3 à 12 jours qui suivent la piqûre par le moustique.

Le Zika peut également se manifester par une conjonctivite ou par une douleur derrière les yeux, ainsi que par un œdème des mains et/ou des pieds. La fièvre apparaît peu élevée et transitoire.*

Il y a quelques jours à peine un premier cas de myélite aiguë suite à l’infection par le virus Zika a été rapporté pour la première fois par une équipe de chercheurs de l’Unité Inserm 1127 « Institut du cerveau et de la moelle épinière » (Inserm/CNRS/Sorbonne Université) et de neurologues du CHU de Pointe-à-Pitre et de l’université des Antilles. Une jeune patiente a présenté en phase aiguë d’une infection par le virus Zika, un déficit moteur des 4 membres, associé à des douleurs très intenses et à une rétention aiguë d’urine. La présence de virus a été confirmée dans le liquide céphalorachidien, le sang et les urines.

Source Ministère de la Santé