Après le mariage pour tous, la pension de réversion pour tous


ANNONCES

journal-news

Après le très controversé mariage pour tous, voici la pension de réversion pour tous. Selon les informations du site Yagg, Marisol Tourraine, notre ministre de la santé et des affaires sociales, a mis fin mardi à une inégalité dans le calcul des pensions de réversion des couples de même sexe. Désormais en effet les années de PACS seront prises en compte pour déterminer l’ouverture du droit à réversion du ou de la conjoint(e) survivant(e).


ANNONCES

Attention toutefois puisque cette mesure ne s’appliquera que pour les couple mariés entre mai 2013 et le 31 décembre 2014 et qui étaient auparavant pacsés.  Ceux qui ne sont que pacsés ne sont pas concernés.

Une mesure plutôt bien accueillie par l’association AIDES. « Depuis le début de l’épidémie de VIH, nous avons vu de trop nombreuses personnes se retrouver en situation de précarité extrême au moment du décès de leur conjoint-e, sans aucun droit sur l’histoire du couple ou son patrimoine. C’est pourquoi AIDES a milité pour le mariage puis pour la réversion pour toutes et tous » a notamment déclaré Aurélien Beaucamp, Président de AIDES. « Cela va très concrètement changer la vie de nombreuses personnes et les sortir de situations de précarité injustifiées et injustifiables. » a t-il ensuite rajouté.

Dans un communiqué l’association rappelle toutefois que cette mesure ne répond qu’à l’une des  23 propositions formulées dans le rapport remis au gouvernement  sur le vieillissement des personnes âgées, gays et lesbiennes et/ou vivant avec le VIH rédigé en 2013 par AIDES, le groupe SOS, et SOS homophobie. Des propositions  qui visent à renforcer l’accès aux droits et aux soins de ces personnes.


ANNONCES