VIH :un anneau vaginal permettrait de réduire le risque d’infection de 30 %

sida-campagne-2015-depistage-vihVIH :un anneau vaginal permettrait de réduire le risque d’infection de 30 % ! Dans le cadre de récents essais cliniques – leurs résultats viennent d’être présentés essais cliniques lors de la Conférence sur les rétrovirus et les infections opportunistes (CROI) de Boston – une certaine efficacité des anneaux vaginaux contenant  des microbicides anti-VIH vient d’être démontrée.

Inspirés de ceux utilisés habituellement pour la contraception, ils contenaient un antiviral expérimental, la dapirivine. Des anneaux qu’ils convient de changer tous les mois

Au total ce sont 4.588 femmes qui ont participé à ces deux études. Elle étaient originaires du Malawi, d’Afrique du Sud, d’Ouganda et du Zimbabwe , âgées de 18 à 45 ans et toutes séro-négatives.

Verdict : “celles qui ont utilisé l’anneau vaginal ont réduit leur risque d’infection par le VIH de 27% à 31% comparativement à celles qui avaient un placebo” a précisé  l’International Partnership for Microbicides, à l’origine de ces deux études. A noter que les anneaux se sont révélés plus efficaces encore chez les femmes âgées de plus de 25 ans.

“Ces résultats donnent un nouvel espoir à de nombreuses femmes à haut risque d’infection qui ont besoin de davantage d’options pour se protéger efficacement du VIH”, a déclaré l’un des auteurs la Dr Zeda Rosenberg.