Lève-tôt ou couche-tard ? C’est génétique


ANNONCES

0
(0)
 CC0 Public Domain /Pixabay
CC0 Public Domain /Pixabay

ANNONCES

On vous fait souvent le reproche d’être un(e) lève tôt ou un(e) couche-tard ? Répondez à vos détracteurs que vous n’y pouvez rien… car c’est la génétique qui veut ça. Telles sont les conclusions d’une vaste étude américaine menée par une société d’analyse génétique et ayant porté sur près de 90.000 individus ! Ses résultats ont été publiés plus tôt cette semaine dans la revue spécialisée Nature Communications.

L’objectif était de comprendre pourquoi les rythmes circadiens peuvent être différents d’une personne à une autre.

Et si nous n’entrerons pas dans les détails de leurs analyses, c’est un brin trop long et franchement rébarbatif,  nous en retiendrons essentiellement que tout s’explique par certaines modifications génétiques qui nous prédisposent, ou pas, à être des lève-tôt ou des couche-tard.

Et c’est voulant comprendre ce phénomène que les scientifiques ont identifié une quinzaine de mutations génétiques spécifiquement associées aux personnes en bonne santé, ayant naturellement un réveil matinal.


ANNONCES

Cité par l’excellent site “Sciences et Avenir”, les auteurs de l’étude ont déclaré “Plusieurs gènes qui sécrètent des produits régulant le rythme circadien étaient déjà connus mais leur lien potentiel avec une préférence pour le matin n’était pas clair”.

Une étude qui leur a également permis de constater, chez les personnes matinales, des variations génétiques près des gènes contrôlant la perception de la lumière.

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

LIENS SPONSORISES