L’allaitement maternel pourrait sauver 823.000 enfants chaque année


ANNONCES

Pixabay/CC0 Public Domain
Pixabay/CC0 Public Domain

ANNONCES

Si l’allaitement maternel était généralisé, il permettrait de sauver chaque année 823.000 enfants de moins de 5 ans. Cela permettait également d’économiser des milliards de dollars à travers le monde, l’allaitement ayant un rôle protecteur contre certaines maladies infantiles. Telles sont les conclusions d’une série d’études dont s’est fait l’écho avant le week-end “The Lancet”.

“Seul un enfant sur cinq est allaité jusqu’à ses douze mois dans les pays riches tandis que seul un enfant sur trois est allaité exclusivement les six premiers mois de son existence dans les pays à revenus faibles ou moyens” a précisé la célèbre revue médicale britannique.

L’occasion de rappeler une fois encore que les bienfaits de l’allaitement ont plusieurs fois été démontrés. L’OMS recommande d’ailleurs l’allaitement au sein exclusif du nourrisson jusqu’à l’âge de six mois.

Le lait maternel est le premier aliment naturel pour les nourrissons : selon l’Alliance mondiale en faveur de l’allaitement au sein il fournit toutes les calories et les nutriments dont l’enfant a besoin pendant les premiers mois de la vie et continue de couvrir la moitié ou plus des besoins nutritionnels pendant le second semestre de vie, et jusqu’à un tiers de ces besoins pendant la deuxième année. Il contient également des anticorps qui aident à le protéger contre les maladies courantes de l’enfance.

Si tous les nourrissons et les jeunes enfants étaient nourris exclusivement au sein pendant les six premiers mois de leur vie, et recevaient ensuite des aliments nutritifs en complément de l’allaitement jusqu’à l’âge de deux ans, ce sont des dizaines de milliers de vies qui pourraient être sauvées.

Vous comprendrez donc pourquoi l’OMS promeut aujourd’hui activement l’allaitement maternel, considéré comme la meilleure alimentation pour les nourrissons et les jeunes enfants et recommande l’allaitement au sein exclusif du nourrisson jusqu’à l’âge de six mois.

Mais s’il est un excellent moyen de préserver la santé et d’assurer la survie de l’enfant, l’OMS indique aussi que l’allaitement maternel aide aussi à rester en bonne santé tout au long de la vie. Plusieurs études ont effet montré que les personnes qui ont été allaitées au sein ont souvent une tension artérielle et une cholestérolémie plus basses que la moyenne et souffrent plus rarement de surpoids, d’obésité ou de diabète de type 2. D’autres données ont montré qu’elles obtenaient de meilleurs résultats aux tests d’intelligence.


ANNONCES