La Syphilis revient en force en France!

0
(0)
CC0 Public Domain /Pixabay
CC0 Public Domain /Pixabay

Nombreux sont ceux qui, à tort, pensent que la syphilis a disparu, que cette IST (infection sexuellement transmissible) est à ranger au rayon des souvenirs. Malheureusement la réalité est toute autre. Parce que les gens ne se protègent plus assez, la voilà qui fait un retour remarqué en France. Au cours de ces 15 dernières années, quelques cas ont ont d’ailleurs été signalés ici ou là. Mais les derniers chiffres publiés sont cette fois un peu plus inquiétants. En effet, et à en croire les informations du Parisien, 500 nouveaux cas par an sont désormais recensés dans l’hexagone.

C’est d’autant plus alarmant que des complications graves peuvent survenir si elle n’est pas correctement traitée : atteinte du cerveau, des nerfs, du cœur, des artères et des yeux, atteinte du nouveau-né si la mère est infectée (source INFO-IST.FR)

Pour en revenir à la situation actuelle, et si de premiers cas sont réapparus en 1999, on note depuis  une “augmentation constante et progressive” a notamment  déploré Florence Lot, la responsable de l’unité VIH, hépatite B et C à l’Institut de veille sanitaire (InVS), citée par le célèbre quotidien français.

Attention : Comme toute IST, la syphilis fragilise les muqueuses et augmente considérablement le risque de contamination par le virus du sida. Inversement, si on est atteint par le virus du sida, cette IST peut être plus grave et compliquer le traitement.

A la fin du mois de janvier déjà le docteur Bruno Abraham, spécialiste des maladies infectieuses au centre hospitalier de Brive, tirait la sonnette d’alarme. Au micro de France Bleu Limousin il évoquait une recrudescence du nombre de cas en Corrèze n’hésitant pas à parler d’une vraie “explosion”.

“Les personnes touchées sont essentiellement des hommes, autour de 40 ans, avec une forte proportion d’homosexuels” avait-il d’abord déclaré. Puis de préciser que “la reprise de l’épidémie se faisait d’abord en lien avec le VIH”.

Mais attention… Au niveau national, et comme le précise très justement l’InVS, l’augmentation du nombre de syphilis récente est également observée chez les hétérosexuels depuis 2012, notamment dans les régions non franciliennes de la métropole

Pourquoi un tel retour ? Pour Bruno Abraham, on le doit essentiellement au relâchement dans le port du préservatif mais aussi au mode de transmission de cette infection sexuellement transmissible qui est, et peu de gens en sont visiblement conscients, beaucoup plus rapide que celui du VIH.

Heureusement une simple piqûre de pénicilline suffit pour guérir. Faut-il encore savoir qu’on est malade. Pour lever le doute, il y a le dépistage anonyme et gratuit mis en place par les hôpitaux et certaines associations comme Aides.

Et bien sûr, mais cela va s’en dire, il y le port du préservatif, seul véritable rempart contre la maladie.

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

LIENS SPONSORISES