Cancer : quand la banane aide à détecter un mélanome


ANNONCES

CC0 Public Domain /Pixabay
CC0 Public Domain /Pixabay

ANNONCES

[Etudes et recherches] C’est grâce à des bananes que des scientifiques ont réussi à mettre au point une nouvelle méthode de diagnostic du mélanome cutané. Quel rapport ? Et bien selon eux la peau humaine et celle de la banane ont un point commun : elles vont produire la même enzyme lorsqu’elles sont agressées.

Et c’est en étudiant les fruits que des chercheurs de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL). ont développé un outil permettant de diagnostiquer précisément le stade du cancer.

“En vieillissant, les bananes se couvrent de taches noires causées par la présence d’une enzyme, la tyrosinase. Il s’agit d’un processus naturel de brunissement de certains organismes, comme la nourriture. Cette même enzyme joue également un rôle dans le cancer de la peau de type mélanome” ont expliqué les scientifiques.

La tyrosinase est une enzyme impliquée dans le bronzage, le cancer de la peau ou le mûrissement des fruits.

Nous n’enterons pas dans les détails de cette étude mais sachez que les recherches – elles ont été effectuées d’abord sur des fruits mûrs puis sur des échantillons de tissus cancéreux – ont  prouvé que cet enzyme était un marqueur fiable du développement des mélanomes et que son niveau de présence et sa distribution renseignait sur le stade de la maladie.

Si vous voulez en savoir plus et obtenir des détails plus précis, rendez-vous sur le site de l’École polytechnique fédérale de Lausanne


ANNONCES