Ouverture des soldes d’hiver, étude sur le comportement de l’e-acheteur avant et durant les soldes

OUVERTURE DES SOLDES D’HIVER 2016 : Enquête Eulerian Technologies / CCM Benchmark : Le comportement de l’e-acheteur avant et durant les soldes.

CC0 Public Domain /Pixabay
CC0 Public Domain /Pixabay

Avec un chiffre d’affaires de plus de 15 milliards d’euros au troisième trimestre 2015, le e-commerce dépasse les prévisions de la Fevad ! Pour Noël, les Français ont dépensé près de 13 milliards d’euros en ligne pour leurs cadeaux. Un record.

Leader Français des solutions data-marketing, Eulerian Technologies a souhaité faire le point sur le comportement de l’e-acheteur, à quelques  heures du lancement des soldes hivernales 2016.

Emmanuel Brunet, DG d’Eulerian Technologie : « Eulerian Technologies a rencontré ses premiers succès grâce à ses clients e-commerçants, fidèles et innovants. Peu d’études existent sur le comportement de l’e-acheteur. Nous avons donc décidé de lancer cette enquête pour apporter des éléments concrets aux e-marchands. Elle permettra à nos clients d’apprécier les résultats mesurés avec nos solutions technologiques dans le contexte marché »

Un e-acheteur averti qui plébiscite la livraison à domicile

De plus en plus connectés et ultra-informés, les internautes aiment se renseigner avant d’acheter. En effet, ils sont 67%  à déclarer s’informer en ligne avant de franchir les portes d’un magasin physique. Ce taux monte à 74% chez les 18-35 ans.

1/4 des femmes utilisent un équipement mobile en phase de recherche, contre 1/5 des hommes. L’ordinateur reste le canal le plus utilisé dans le processus d’achat (recherche, mise au panier, achat).

Côté livraisons, 56% des internautes préfèrent se faire livrer à domicile, 32% en point relais. La livraison demeure un frein important à l’achat en ligne. En effet, 42% abandonnent leur panier si elle se révèle payante. 36% acceptent de payer des frais de livraison s’ils n’excèdent pas 5% du montant de la commande.

L’e-acheteur est plus attentif aux publicités le soir en semaine

33% des répondants déclarent être plus attentifs aux publicités les soirs de semaine, contre 27% les soirs de week-end. Les seniors sont quant à eux plus attentifs le matin (23% le week-end et 25% en semaine).

Seulement 5% des internautes sont réceptifs à l’heure du déjeuner.

Une pression publicitaire plus forte sur les médias offline

L’enquête Eulerian Technologies rapporte que 66% des internautes se sentent exposés à plus de 15 publicités par jour en regardant la télévision. Ils sont près de la moitié à avoir cette impression en écoutant la radio. Concernant les médias online, ces chiffres sont plus contrastés. 37% des répondants se pensent exposés à plus de 15 publicités par jour sur leur ordinateur, contre 19% sur smartphone et 15% sur tablette.

La publicité online a un réel impact ! 1 internaute sur 2 a déjà acheté un produit après l’avoir vu dans une publicité online. 33% lorsqu’il s’agissait d’un mail envoyé par la marque ou l’enseigne, 15% après avoir vu une bannière, 11% une publicité vidéo ou un article sur un blog, 10% un article sur un réseau social et 9% un SMS.

Les jeunes sont les plus sensibles aux publicités online. 61% des moins de 35 ans ont déjà acheté après avoir été exposés à un des leviers publicitaires cités ci-dessus. Les réseaux sociaux sont le 2ème levier publicitaire le plus impactant chez les jeunes.

Un e-acheteur satisfait des offres promo qu’il reçoit, mais…

70% des internautes déclarent être satisfaits de la fréquence à laquelle ils reçoivent des offres promotionnelles. Spécialement en matière de biens culturels & divertissement, maison & bricolage et de produits alimentaires.

17% souhaiteraient en recevoir davantage dans le secteur alimentaire.

Ils sont en revanche 41% à estimer recevoir trop d’offres dans les secteurs de la mode, banque & assurance et 40% des opérateurs téléphoniques.

Dernier point fondamental : la personnalisation des offres reçues. 60%  des consommateurs sont intéressés par des offres ciblées. 8/10 des e-acheteurs adhérents à des programmes de fidélité sont demandeurs d’offres personnalisées.

Enquête en ligne réalisée du 4 au 10 décembre 2015 auprès de 1000 répondants représentatifs de la population internaute française sur les critères de l’âge,  du sexe, de la catégorie socioprofessionnelle et de la région grâce à la méthode des quotas.