La lèpre ? Et non, elle n’a pas disparu


ANNONCES

0
(0)

journee-lepreux-2016

Vous pensiez que la lèpre avait disparu ? Que neni ! Cette maladie n’a toujours pas été éradiquée.  S’il est vrai qu’elle a bien disparu en France, c’est loin d’être le cas dans le reste du monde où elle toucherait encore chaque année 216.000 personnes. Parmi elles, 19 000 enfants.  Face à ces chiffres, la Fondation Raoul Follereau appelle à la mobilisation générale et veut, dans le cadre d’une nouvelle campagne résolument provocatrice, sensibiliser le public à la situation des lépreux dans le monde.

INACCEPTABLE … C’est  dans  cet  esprit  et  pour  cette  raison  que la  Fondation  Raoul  Follereau a décidé d’appeler à la mobilisation des donateurs vis-à-vis de la cause des  lépreux dans le monde. En 2016, il est  INTOLÉRABLE que cette maladie d’un autre âge  fasse autant de victimes et marginalise autant de personnes.

Dans  les  laboratoires  de  recherche  et  dans  les  centres  de  soins  la  Fondation  Raoul  Follereau coordonne et répartit ses efforts et son action au service de l’efficacité auprès  des malades.

Objectifs :


ANNONCES

  • Capitaliser « régionalement » sur les forces et ressources  de la Fondation pour  définir  les  meilleures  articulations  possibles  dans  le  cadre  des  programmes  nationaux de santé ;
  • Déployer au mieux les bénévoles quêteurs partout en France pour optimiser les  résultats de la quête sur la voie publique, plus que  jamais nécessaire.

Partie prenante  avec l’ILEP et  l’OMS,  la Fondation Raoul Follereau s’engage résolument  dans le plan d’actions décisif pour les trois années à venir, à savoir :

– Stopper la transmission
– Prévenir les invalidités
– Poursuivre la lutte contre l’exclusion, en favorisant la réinsertion sociale

Un nouveau traitement possible contre la lèpre ?

Une récente conférence presse a été organisée à l’occasion de la Journée Mondiale des Lépreux (29-30 et 31 janvier 2016). Elle a principalement porté sur les avancées dans  le  domaine  de  la  recherche : la découverte d’un nouveau réservoir animalier en Écosse et le lancement d’un nouvel essai clinique au Mali visant à mettre  au  point un traitement plus efficace et plus court . Nous en retiendrons que

– le Professeur Stewart Cole a récemment découvert en Écosse des écureuils roux infectés par la lèpre. Les études sont toujours en cours mais cette découverte rejoint l’hypothèse que certains animaux (rat des champs au Mexique et les tatous à 9 bandes aux Etats-Unis ) pourraient être des réservoirs du bacille de la lèpre.
– Le Docteur Roch Christian Johnson va prochainement lancer un essai clinique pour tester l’efficacité de la bédaquiline dans le traitement de la lèpre chez l’homme. Ce nouveau médicament pourrait permettre de diminuer la période de prise en charge des malades à 6 mois au lieu de 1 2 mois actuellement avec la polychimiothérapie recommandée par l’OMS

Tout de suite nous vous proposons de découvrir le film de la 63ème Journée Mondiale des Lépreux. Il met l’accent sur les 19 000 enfants qui sont encore touchés chaque année par la maladie dans le monde.

En mettant en scène un enfant occidental alors que la lèpre n’existe plus dans les pays dits riches, ce spot transpose dans notre quotidien les ravages d’une maladie géographiquement éloignée de nous.

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

LIENS SPONSORISES