IVG : remboursée à 100% dès le 1er avril et pour toutes les femmes


ANNONCES

0
(0)

Maison de santé clavier doigt

C’est à partir du 1er avril 2016 que l’interruption volontaire de grossesse bénéficiera d’une prise en charge totale par l’Assurance-Maladie. Entendez par là qu’elle sera remboursée à 100% et ce pour toutes les femmes. Une annonce faite par la Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, Marisol Touraine.

 

En visite dans un planning familial de la capitale, et alors qu’elle y était venue dresser le premier bilan du programme national d’action pour améliorer l’accès à l’IVG en France, elle a notamment annoncé que l’intégralité des actes autour de l’IVG (consultations, analyses, échographies, etc.) serait remboursée à 100% à partir du 1er avril 2016.

A l’issue de sa visite, Marisol Touraine a déclaré :


ANNONCES

«  L’IVG est un droit. Il doit être défendu Les améliorations concrètes sont là, et ma détermination est sans faille pour que l’accès à l’IVG soit garanti à toutes les femmes sur l’ensemble du territoire. »

D’autre part la ministre a indiqué que la plupart des mesures du Programme national d’action pour l’accès à l’IVG avaient été mises en œuvre via un renforcement des outils d’information à destination des femmes :

► lancé le 28 septembre, le numéro national d’information (0800 08 11 11), anonyme, gratuit et accessible 6 jours sur 7, rencontre une large audience avec plus de 2 000 appels par mois ;
► une grande campagne d’information, « IVG, mon corps, mon choix, mon droit », lancée également en septembre 2015 pour rappeler aux femmes leurs droits et renforcer la notoriété des outils d’information officiels sur l’IVG ;
► le nombre de visites sur le site ivg.gouv.fr a doublé pendant la campagne d’information (entre 160 000 et 180 000 par mois). Le référencement du site fait par ailleurs actuellement l’objet d’un travail approfondi.

D’autres mesures du projet de loi de modernisation de notre système de santé seront mises en œuvre avant l’été :

►le délai de réflexion d’une semaine est supprimé ;
► l’offre de proximité est renforcée : les sages-femmes pourront réaliser des IVG médicamenteuses, les centres de santé des IVG instrumentales ;
► chaque Agence régionale de santé (ARS) devra formaliser un programme régional pour améliorer l’accès à l’IVG.

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

LIENS SPONSORISES