Son ver solitaire lui transmet son cancer



CC0 Public Domain /Pixabay
CC0 Public Domain /Pixabay

Une drôle d’histoire que celle de ce Colombien de 41 ans qui, atteint du VIH, est décédé en 2013 après avoir développé des tumeurs cancéreuses aux poumons et aux glandes lymphatiques. Car si cet homme est bien décédé du cancer, c’est son origine qui est pour le moins surprenante.

Après avoir effectué plusieurs tests et s’être livrés à de nombreuses analyses via des prélèvements de tissus de ces tumeurs, les scientifiques se sont aperçus que l’ADN de ces cellules cancéreuses appartenaient en fait à un ténia nain.

« Nous avons été surpris de découvrir qu’un ténia se trouvant dans l’intestin d’un homme et qui a développé un cancer, l’a transmis à cette personne qui a développé des tumeurs » a expliqué le Docteur Atis Muehlenbachs, un pathologiste des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies.

Il s’agit du premier cas connu de cancer du ver solitaire transmis à l’homme.