Mastectomie : Angelina Jolie a servi d’exemple


ANNONCES

En 2013, cette info avait fait le tour du monde. L’actrice américaine Angelina Jolie révélait avoir subi une double mastectomie préventive en raison d’un risque élevé de contracter un cancer du sein. Et aujourd’hui le message semble avoir été reçu ! Alors que l’actrice avait incité les femmes, notamment celles ayant des antécédents familiaux, à rechercher les informations, à interroger les experts médicaux et éventuellement à faire les choix nécessaires, des médecins britanniques affirment que cette décision semble avoir influencé de nombreuses femmes en Grande-Bretagne.

©Universal Pictures France
©Universal Pictures France

ANNONCES

Ainsi, et selon une étude réalisée au sein de l’hôpital universitaire de Manchester, les scientifiques n’ont pu que constater que le nombre de mastectomies préventives avait doublé en l’espace de quelques mois. Un phénomène qui s’est surtout accentué début 2014, soit 9 mois après l’annonce d’Angelina Jolie.

Simple fruit du hasard ? Pas vraiment selon les médecins. Prenant en compte les délais entre la prise de décision et l’opération chirurgicale, ils sont aujourd’hui persuadés qu’il y a bien eu un effet Angelina Jolie.

« Bien que nous n’ayons pas analysé la motivation des femmes, la corrélation suggère que cette montée en flèche peut être attribuée à “l’effet Angelina“ » a déclaré Gareth Evans, professeur de génétique clinique et principal auteur de cette étude.

A propos du cancer du sein : Le cancer du sein consiste en une tumeur maligne de la glande mammaire. Il touche 10% de la population féminine. Environ 1,4 million de femmes sont diagnostiquées avec cette maladie chaque année dans le monde et
460.000 en décèdent. En France, il représente près d’un cancer sur trois. Chaque année, plus de 11.000 femmes en décèdent, soit environ une femme toutes les heures.


ANNONCES