Appel à la grève générale de tous les orthophonistes le 17 novembre

CC0 Public Domain /Pixabay
CC0 Public Domain /Pixabay
Les orthophonistes sont en colère et le font savoir. Ils en appellent à un mouvement de grève pour le 17 novembre prochain. Pour mieux comprendre les raisons de ce mouvement, voici le communiqué de la Fédération Nationale des Orthophonistes.

Cela fait 2 ans ! Deux ans de rencontres avec les ministères des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes et de la Fonction Publique autour du reclassement des orthophonistes dans la fonction publique hospitalière

MAIS
les départs en retraite se multiplient !
les démissions s’accumulent !
les postes ne sont plus pourvus !
les soins ne sont plus possibles !
les enseignements cliniques ne sont plus accessibles !

Et un constat : à ce jour, TOUJOURS AUCUNE OUVERTURE DE NEGOCIATIONS !
En janvier 2013, le gouvernement a reconnu le niveau de compétences et de qualifications, mais quand il s’agit de les traduire :

LE MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE NE REPOND PAS !
LE MINISTERE DE LA SANTE DELAISSE LE PROBLEME APRES EN AVOIR ADMIS l’URGENCE !

Et pourtant, cette demande de reclassement est appuyée par de nombreux députés de la majorité gouvernementale, qui, comme l’ensemble des orthophonistes et des étudiants, en ont compris l’enjeu pour leurs administrés !

Les orthophonistes, représentés par l’intersyndicale indéfectiblement unie, sont des professionnels de santé responsables, ils exigent que toutes les compétences des orthophonistes puissent être accessibles par les patients dans le cadre des soins à l’hôpital.

La présence d’orthophonistes dans les hôpitaux concourt également à la transmission de ces compétences en direction des étudiants.

Un métier qui n’est plus présent à l’hôpital est voué à disparaître.

Une journée nationale de grève générale (grève dans tous les établissements de soins, fermeture des cabinets, grève des activités d’enseignement), aura lieu le 17 novembre 2015. Jusqu’à cette journée nationale, les actions se multiplieront dans les régions !

LE GOUVERNEMENT DOIT CESSER DE MEPRISER LES SOINS ET LES ETUDES SUPERIEURES.

Les orthophonistes ne veulent plus entendre de discours de constats et d’intentions qui ne sont pas suivis d’actes.

Les orthophonistes, professionnels des troubles du langage et de la communication ne désarmeront pas tant que le gouvernement n’aura pas pris ses responsabilités pour assurer à tous les patients, présents et futurs, des soins de qualité !