La tristesse affecterait la perception des couleurs


ANNONCES

journal-news

Dans la série “Le saviez-vous ?”, une étude a retenu plus particulièrement notre attention cette semaine. Menée par des chercheurs de l’Université de Rochester (Etats-Unis), elle nous révèle que les personnes tristes auraient plus de mal que les autres à identifier les couleurs.

Avant d’en arriver à cette surprenante conclusion, les scientifiques ont étudié la perception des couleurs d’un groupe de 127 étudiants, divisés en deux groupes. Dans le premier, ils ont été invités ainsi à regarder une scène drôle issue (sketch d’un humoriste); dans le second ce sont des images tristes qui leur ont été proposées (la mort de Mufasa dans Le Roi Lion). Tous ont ensuite été invités à faire état de leurs émotions via un petit questionnaire.

Verdict : aucune différence pour les participants du premier groupe. Pour ceux du second, les chercheurs ont constaté qu’ils avaient eu beaucoup plus de mal à percevoir certaines nuances, à identifier certaines couleurs, principalement celles allant du bleu au jaune.

Un deuxième test a été effectué. Toujours une vidéo triste mais aussi une vidéo neutre (en remplacement de la vidéo humoristique). Et il n’a fait que confirmer les résultats du premier.

Pour les scientifiques, qui ont aussi analysé les résultats de précédentes études, ce phénomène pourrait s’expliquer par la sécrétion réduite de la dopamine, une hormone souvent associé au bien-être, lorsqu’on est triste.


ANNONCES