La perte d’autonomie, une crainte des seniors

CC0 Public Domain /Pixabay
CC0 Public Domain /Pixabay

De quoi ont peur les seniors ? Principalement de perdre leur autonomie. C’est l’un des constats d’une étude réalisée par l’institut OpinionWay pour la Croix-Rouge Française. Ainsi plus d’un senior sur deux craint de perdre son autonomie et 66% d’entre eux estiment qu’être formés aux gestes qui sauvent leur serait utile.

Il faut savoir que les accidents du quotidien sont responsables chaque année de la mort de 20 000 personnes en France dont près de la moitié sont des personnes âgées. Un chiffre qui pourrait être réduit grâce à l’apprentissage des bons réflexes et de gestes simples. Pour la Croix-Rouge française, il est essentiel, par des actions de prévention et de formation, de favoriser l’autonomie des personnes âgées.

La perte d’autonomie : principale source de crainte pour les seniors

Perdre son autonomie représente la principale crainte chez plus d’un senior sur deux (56%). Se voir diminuer, intellectuellement (48%), physiquement (39%) et devenir une charge pour ses proches (31%) les inquiètent tout particulièrement.

Physique ou intellectuelle, l’activité est un facteur essentiel de bien-être

Bonheur, santé, activités physiques et intellectuelles sont inextricablement liées : le bien-être des seniors dépend certes de facteurs sociologiques (sexe, CSP, niveau de vie…), mais également de leur capacité à rester aussi actifs que possible. En effet, 91% des personnes pratiquant une activité physique et 94% de celles pratiquant une activité entrainant la mémoire sont convaincus des bénéfices qu’elle procure en termes de bien-être au quotidien. A cela s’ajoute le lien social, composante importante du bonheur et qui peut se tisser grâce à des activités en club ou association, ou en prenant soin de ses proches.

Plus d’un senior sur deux considère utile de suivre une formation préventive

66% des seniors estiment qu’une formation pour éviter les accidents du quotidien et être formés aux gestes de premiers secours leur serait utile. Il s’agit majoritairement de personnes qui ont déjà été confrontées à des accidents domestiques (68%), que ce soit personnellement (67%) ou indirectement vécus par un proche (77%).
Suivre des formations de premiers secours ou de prévention des risques d’accidents intéresse les seniors, en priorité dans la perspective de prendre soin de leurs proches (59%), et ce, qu’ils aient ou non une personne à charge.

Une formation adaptée aux seniors, lancée à l’occasion de la Journée Mondiale des Premiers Secours (JMPS)

Hier samedi 12 septembre 2015, la Journée Mondiale des Premiers Secours a eu justement pour thème « le bien-être et l’autonomie des seniors »

Le vieillissement de la population représentant un enjeu majeur de santé publique, la Croix-Rouge française a décidé de dédier cette journée à sa toute nouvelle formation « Bien-être et Autonomie » créée avec le soutien de Malakoff Médéric et de Chorum. L’objectif était de sensibiliser les plus de soixante ans à des mesures préventives faciles à mettre en œuvre pour éviter les accidents domestiques pour soi et ses proches (petits-enfants, parents, amis…), à l’apprentissage des gestes de premiers secours et au bien-être dans son ensemble (sommeil, alimentation, activités physiques, mémoire et lien social).

Depuis 2008, la Croix-Rouge française, opérateur majeur pour la formation des secouristes, s’est en effet lancée un nouveau défi : responsabiliser les citoyens afin que chacun puisse passer du statut de victime potentielle à celui d’acteur responsable de sa propre sécurité et de celle de ses proches.

Parce que chacun peut y être un jour confronté, il est essentiel de prendre conscience de son rôle primordial dans la chaîne de secours afin d’augmenter les chances de survie du plus grand nombre en cas d’accident.