La Fondation Chirac : sa lutte contre les faux médicaments

: CC0 Public Domain / Pixabay
: CC0 Public Domain / Pixabay

Même si le constat n’est pas nouveau et malgré les différentes mises en garde qui ont été lancées ces dernières années, le marché des faux médicaments continue malheureusement sa progression. Face à ce constat la Fondation Chirac a décidé de lancer une campagne de sensibilisation intitulée “Le médicament de la rue tue”.  Par sa démarche elle entend sensibiliser l’opinion publique face à la menace des faux médicaments, une menace qui concerne toutes les populations.

Et si les pays émergents restent les plus touchés par les faux médicaments ce fléau s’étend de plus en plus aux pays développés, notamment depuis l’avènement de la vente des médicaments sur Internet.

En France, le scientifique Bernard Leroy a expliqué devant les caméras de France 24 que ce trafic concernait plus particulièrement les médicaments destinés à soigner les troubles érectiles, les amaigrissants ou les anabolisants. Mais ils ne sont bien sûr pas les seuls d’où cette nouvelle mise en garde.

L’occasion de rappeler encore une fois que ces médicaments (à ne pas confondre avec les génériques cela va de soi) n’offrent aucune garantie sérieuse sur l’origine réelle du médicament, sur son efficacité pour le traitement de la pathologie qu’il est supposé soigner, sur ses conditions de conservation durant son transport, sur la sécurité du produit, sur la qualité des matières premières utilisées, sur la présence et les quantités des substances actives, ou encore sur l’absence de substances toxiques.

Bref, et pour faire court, ces médicaments peuvent représenter un réel danger pour votre santé.