Médecins : grève annoncée dès le 3 octobre

Pixabay/ CC0 Public DomaiN
Pixabay/ CC0 Public Domain

Attention ! Dès le 3 octobre prochain, vous risquez de trouver “porte close” chez votre médecin généraliste. 4 syndicats de médecins appellent en effet à un mouvement de grève afin d’obtenir l’abrogation pure et simple de la loi de modernisation de la santé. Et les généralistes pourraient ne pas être les seuls. Les organisations syndicales seraient en effet actuellement en train de négocier pour que les médecins urgentistes et le personnel hospitalier les rejoignent ce qui conduirait à un blocage complet des soins dans notre pays.

Pourquoi cette grève ? Les médecins protestent notamment contre la généralisation du tiers-payant qui doit permettre aux patients de ne plus faire d’avance, les médecins étant directement payés par l’Assurance Maladie…

Une revendication qui n’a rien de bien nouveau puisque cela fait plusieurs mois maintenant que de nombreuses voix s’élèvent contre ce projet. Dès le mois de juin 2014 la Confédération des Syndicats Médicaux Français évoquait une grave erreur. « Le risque de transformer la carte vitale en carte de paiement est non seulement de déresponsabiliser les patients au regard du coût de leur santé, mais surtout de déprécier les actes médicaux devenus virtuellement « gratuits » avait écrit le syndicat dans un communiqué. Et de déplorer également le coût que ferait peser cette mesure sur les médecins (gestion et un contrôle des paiements), un coût estimé à 3€50/acte synonyme de baisse tarifaire.

Aujourd’hui le discours n’a que très peu changé. Selon Jérome Marty, Président de l’Union française pour une médecine libre, il s’agit purement et simplement d’une “attaque historique contre la déontologie médicale”. Et de mettre en garde contre une loi qui va « instituer l’étatisation et la financiarisation de la médecine » mais aussi mettre “en danger le secret médical” en raison d’un risque de commercialisation des données du patient ».