Fin d’année scolaire, préparez les cahiers de vacances !


ANNONCES

L’année scolaire s’achève et il ne reste plus que quelques jours d’écoles pour nos petites têtes blondes. Et que cette année scolaire ait été réussie ou pas, comme chaque début d’été, c’est la période pour acheter leurs cahiers de vacances !

Ces cahiers de vacances existent depuis déjà bien longtemps et ils ont toujours autant la côte auprès des parents.

En effet, selon les résultats d’une étude menée par GFK, l’année dernière ce sont un peu plus de 4,2 millions d’exemplaires de cahiers de vacances qui se sont vendus, pour un chiffre d’affaires de plus de 25 millions d’euros. Un record dans l’Hexagone !

Fin d'année scolaire, préparez les cahiers de vacances !

Sur un marché du livre en recul en 2013 (-2,7% en valeur, -2,8% en volume), les cahiers de vacances résistent (+2,3% en valeur, +2,6% en volume) et ont généré l’année dernière plus de 25 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Les cahiers de vacances contribuent, avec d’autres segments, à la croissance de l’univers du Parascolaire : les classiques pédagogiques (+3% en volume) et les titres de préparation aux examens (+7%) confirment l’intérêt des parents pour la réussite scolaire de leurs enfants. Avec un prix moyen de 6€ TTC, le cahier de vacances est un produit de grande consommation, vendu à 66% en grandes surfaces alimentaires.

« Avec une progression de son chiffre d’affaires +4,5%, c’est le circuit qui enregistre la plus forte croissance valeur en 2013 » analyse Virginie THIBIERGE, consultante senior GfK sur le marché du Livre.

Les ventes de cahiers de vacances sont très concentrées sur la période de juin à mi-juillet : en 2013, 3 millions d’exemplaires se sont écoulés, soit près de 70% des achats en seulement quelques semaines.

Le primaire représente 46% du chiffre d’affaires des cahiers de vacances, et progresse de +4% en valeur. La plus forte croissance est enregistrée par les titres à destination du lycée, où l’on trouve quelques cahiers de vacances pour les élèves de seconde. Cependant l’offre pour cette tranche d’âge reste faible comparée au nombre de titres proposés aux plus jeunes.

Quant aux matières étudiées, quand le cahier de vacances n’est pas un tout-en-un comme c’est souvent le cas pour les petites classes, l’anglais et le français sont plébiscités. Les cahiers de vacances ludiques progressent en volume de +5,2% mais se stabilisent en valeur (+0,4%) avec un prix moyen en recul à 6,10€ TTC contre 6,40€ TTC l’année dernière.

Les cahiers de vacances présentant des personnages issus de licences progressent de +2,5% en valeur. Parmi les licences en croissance, on trouve le zèbre Zou et Spiderman.


ANNONCES