Cara Delevingne : elle parle sexualité et dépression

Vogue Magazine Juillet 2015
Vogue Magazine Juillet 2015

Ex star des podiums devenue actrice, Cara Delevingne a enfin décidé de parler de sa sexualité mais aussi des épisodes dépressifs qui ont jalonné sa vie.

Dans le dernier numéro du magazine “Vogue” dont elle fait la Une de couverture, elle se confie ouvertement sur sa bisexualité, sur sa relation avec la chanteuse américaine Annie Clark – elle est plus connue sous son pseudonyme “St Vincent” – mais aussi sur ses envies de devenir mère un jour, si toutefois elle trouve un homme dont elle tombera amoureuse.

Reconnaissant qu’elle avait eu beaucoup de mal à accepter sa bisexualité, elle a déclaré «J’ai mis beaucoup de temps à accepter cette idée jusqu’à ce que je tombe amoureuse d’une fille à 20 ans et que je reconnaisse qu’il me fallait bien l’accepter». Mais de rajouter aussitôt que ses rêves érotiques n’impliquent que des hommes. Et de rajouter à propos des hommes  «Le truc est que si je trouvais un jour un homme dont je pourrais tomber amoureux, je voudrais l’épouser et avoir ses enfants. Et cela me fait paniquer à mort, parce que je crois que je suis complètement tarée, et j’ai toujours peur qu’un homme prenne ses jambes à sou cou après avoir appris à me connaître vraiment.»

Puis elle a également évoqué son état dépressif lorsqu’elle était encore une ado, “une vague massive de dépression, d’anxiété, de haine de moi-même” a t-elle lâché avant d’avouer qu’elle en était arrivée à se frapper la tête contre les arbres et à se faire griffer jusqu’au sang…. Antidépresseurs, psychotropes et autres substances se sont alors enchaînées pour une jeune femme dont la mère est encore aujourd’hui accro à l’héroïne.

Quant à sa relation avec son actuelle petite amie, elle n’a pas hésité à la qualifier de miracle. “Je pense que le fait d’être amoureuse de ma petite amie joue un grand rôle dans mon bonheur actuel. Je me sens bien avec moi-même, et que je dise ces choses-là à voix haute est un miracle.”