Boire du café pour lutter contre les pannes d’érection

Photo : journeys (CC BY 2.0)
Photo : journeys (CC BY 2.0)
SANTE ET SEXUALITE – Le café c’est bon pour la santé… enfin à condition bien sûr ne ne pas en abuser. Plusieurs études publiées récemment nous ont démontré qu’une consommation régulière pouvait avoir de nombreux bénéfices pour la santé et réduire les maladies cardio-vasculaires, les cancers digestifs, le diabète sucré… et même le taux de mortalité.

Plus récemment une étude a révélé que les gros buveurs de café (au moins 4 tasses par jour) seraient plus “protégés” que les autres contre la sclérose en plaques (SEP).

Mais qui aurait-pu imaginer que le café avait des vertus contre les fonctions érectiles de ces messieurs ? Et oui des chercheurs américains viennent de découvrir que les hommes buvant 2 à 3 tasses de café par jour étaient moins susceptibles que les autres d’être confrontés à une panne d’érection.

Selon cette très sérieuse étude une consommation comprise entre 85 et 170 milligrammes de caféine par jour réduirait de 42 % le risque de troubles de l’érection. Pour les plus gros consommateurs, entre 171 et 303 milligrames/jour, le risque ne serait réduit que de 39%. Dommage que l’étude ne soit pas arrêtée sur ceux qui en consomment beaucoup plus et sont carrément accros et enchaînent les petits noirs tout au long de la journée.

L’occasion de revenir sur une autre étude publiée il y a quelques mois et relative à la prise de poids et à la consommation de café

Il y a quelques mois à peine des spécialistes ont tenu à adresser une mise en garde aux grands consommateurs : le café peut aussi avoir une conséquence inattendue : la prise de poids ! Ceux qui en consommeraient trop auraient un peu plus de risque que les autres de prendre du poids, même si le café n’est pas sucré.

Cette étude australienne nous apprenait que boire plus de cinq à six tasses de café par jour favorisait non seulement la prise de poids mais augmentait également le risque de syndrome métabolique : hypertension, niveau élevé de triglycérides…

En cause ? Les polyphénols très présents dans le café, mais aussi dans le thé, le cacaco, le vin rouge et certains fruits (raisin, mûres,prunes…)

Et c’est en observant un groupe de souris que les chercheurs ont constaté que la quantité de polyphénols contenue dans cinq à six tasses de café était à l’origine d’une prise de poids chez les souris. Un problème qui s’est accentué davantage encore chez des souris déjà obèses.

Cette étude avait également permis de démontrer que les acides chlorogéniques, présents dans les grains de café vert, ne favorisaient en rien la perte de poids contrairement à ce qu’on essaie de nous faire croire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *