« Sur le front » du 15 avril 2024 : quel est le thème de l’émission de ce soir sur France 5 ?


ANNONCES

« Sur le front » du 15 avril 2024 : quel est le thème de l’émission de ce soir sur France 5 ? Ce soir dès 21h05, nouveau numéro du magazine « Sur le front » d’Hugo Clément.  Au sommaire ce soir « Fromages : où est passé notre terroir ? ». L’occasion pour Hugo Clément de nous révéler la face cachée de notre production intensive de fromages en France.

« Sur le front » du 18 mars 2024
capture écran

ANNONCES

Édito de Hugo Clément

Ça n’a jamais surpris personne de voir un chèvre frais sur le plateau de fromages du repas de Noël. Pourtant, ça n’a rien de naturel : les chèvres ne produisent pas de lait en hiver, normalement. J’ai voulu savoir comment c’était possible. J’ai découvert qu’on les enfermait sous des néons pour leur faire croire que les jours sont plus longs, comme en été, et qu’elles produisent du lait, même en plein hiver. À partir de cet exemple ahurissant, j’ai voulu comprendre à quel point on avait industrialisé la production de nos fromages, auxquels nous sommes si attachés. C’est vrai que, personnellement, j’adore le fromage. Et, en France, nous sommes très fiers de nos « 365 fromages, un différent pour chaque jour de l’année ». Quand on voit comment ils sont fabriqués, on s’aperçoit que souvent on a remplacé les races traditionnelles par des vaches Prim’Holstein, hyper productives. Nous avons aussi enfermé nos vaches laitières : elles sont de plus en plus nombreuses à vivre à l’intérieur toute leur vie et à être nourries à l’ensilage (du maïs ou de l’herbe fermentés). Elles ne s’alimentent plus avec l’herbe des prairies. Bien sûr, quand on fait du fromage avec les mêmes vaches qui mangent les mêmes aliments, le goût finit par s’homogénéiser ! C’est d’ailleurs l’ensilage qui donne cette acidité à nos fromages. Le goût des terroirs s’estompe puisque de nombreux fromages que l’on connaît tous sont produits avec le même lait, comme le camembert, le munster, le cantal… Nous avons aussi découvert des pratiques beaucoup plus condamnables, comme le sort réservé aux jeunes mâles. Les chevreaux par exemple : il existe très peu de débouchés pour eux. Nous avons appris que certains éleveurs les abattent à la naissance, alors que c’est interdit. Un agriculteur nous affirme que ces bébés se vendent… deux euros à peine. Nous ne sommes pas les seuls à être choqués par toutes ces pratiques bien loin des savoir-faire traditionnels. Des crémeries réagissent et ne vendent plus de fromage de chèvre frais hors saison, pour lutter contre l’éclairage des chèvres en hiver ! Les éleveurs eux aussi se battent pour faire revivre les races d’autrefois. Ils nourrissent leur cheptel avec du foin l’hiver et les laissent pâturer l’été. Ils délaissent des pratiques industrielles pour retrouver le goût du terroir.

« Sur le front » du 15 avril 2024

Avec quelles races de vaches produisons-nous du fromage ? Que mangent-elles ? Hugo Clément révèle la face cachée de notre production intensive de fromage en France et nous explique pourquoi nos différents fromages perdent leur authenticité.

Des séquences fortes et exceptionnelles

Fromage de chèvre : que faisons-nous de tous les petits mâles ? Tués au bout d’un mois, vendus deux euros…


ANNONCES

La côte de bœuf, vous pensez que c’est du bœuf ? Souvent, c’est plutôt de la vache laitière

En France, nos vaches laitières sont de plus en plus enfermées

Vache Casta : c’était une vache traditionnelle pour faire du fromage, aujourd’hui la race est… menacée de disparition

Les truites de la région du comté disparaissent

Les chèvres éclairées en hiver pour qu’elles produisent du lait toute l’année

Bande-annonce

Découvrez le teaser vidéo de l’émission de ce soir

« Sur le front » en streaming puis replay

« Sur le front » c’est ce soir dès 21h05 sur France 5. Retrouvez également votre programme en avant-première, streaming vidéo puis replay sur la plateforme FranceTV


Annonces


error: Content is protected !!
Retour en haut