DGSE : la fabrique des agents secrets : de quoi parle le documentaire proposé par France 2 ce soir, mardi 9 avril 2024


ANNONCES

DGSE : la fabrique des agents secrets : de quoi parle le documentaire proposé par France 2 ce soir, mardi 9 avril 2024. Adapté du livre éponyme de Jean-Christophe Notin. Des agents offrent des témoignages exceptionnels sur leur quotidien.

DGSE : la fabrique des agents secrets
FTV

ANNONCES

DGSE : la fabrique des agents secrets : à propos

Dans ce documentaire aux accès exceptionnels, une vingtaine d’agents en activité s’expriment avec une grande sincérité, lors d’entretiens-confessions, savamment orchestrés par Jean-Christophe Notin.

Le boulevard Mortier à l’est de Paris. Son tramway. Sa piscine olympique. Et puis, de part et d’autre, de longues façades grises sans aucune indication. À la DGSE, on n’aime rien tant que la discrétion. Pourtant, pour la première fois de son histoire, une équipe de télévision y a été autorisée pendant plusieurs semaines. Des agents de tous les services, en activité, se sont confiés sur leurs motivations à franchir chaque jour le sas sécurisé. Ils ont raconté comment les ingénieurs, militaires, étudiants, linguiste, éditrice qu’ils étaient ont été transformés en « agents secrets » de la France au gré de formations exigeantes : exercices de filature, pratique de sports de combat, apprentissage de la manipulation des sources… Pour les uns, ils ont rejoint par la suite des services techniques ; pour d’autres, ce fut la découverte des unités les plus secrètes de l’institution, celles qui opèrent à l’étranger avec une légende et sous couverture. Pour la première fois également, tous ont été autorisés à illustrer leurs propos par deux types de missions. Tout d’abord, la lutte contre la prolifération des armes de destruction massive. Ou comment l’emploi d’un gaz toxique par un régime décrié peut déclencher des représailles de la part de la France et de ses Alliés. Ensuite, la traque minutieuse des responsables d’un attentat djihadiste en Mauritanie en 2007 qui ne s’est achevée que quinze ans plus tard par la neutralisation du dernier commanditaire. Se révèle ainsi au final le plus grand secret de la DGSE qui n’est pas tant ce que ces hommes et ces femmes font, mais pourquoi et comment.

Vidéo extrait

Ils ont un nom, un métier, une histoire, mais tout est une couverture. Au sein de la DGSE, une unité ultra-secrète fabrique de toutes pièces les identités des espions « clandestins » envoyés sur le terrain, souvent à l’étranger, pour des missions de renseignement de longue durée. Avec les confessions inédites d’agents en activité…


ANNONCES

Juste après

Votre programme sera suivi de « France, nid d’espions », un documentaire en rediffusion…

Après Paris, secrets d’espions, ce nouvel opus élargit le spectre à l’ensemble du territoire, et révèle des affaires d’espionnage très récentes. Ces opérations montrent comment les services secrets étrangers agissent partout en France, pour dérober des données sensibles, recruter des « taupes », s’immiscer dans notre vie politique ou même organiser des assassinats ciblés.

Biarritz, Nantes, Brest, la Haute-Savoie… Aux quatre coins du territoire, des espions étrangers opèrent, en toute discrétion, là où on ne les attend pas. Certains voyagent sous de fausses identités ou travaillent sous couverture diplomatique. D’autres se fondent dans la population pendant des années. Autant de profils qui donnent du fil à retordre aux autorités pour les débusquer.

Au Pays basque, où le clan Poutine possède de luxueuses villas, l’activité de certains Russes inquiète. À Brest, les campus en lien avec la Défense font l’objet d’intrusions. À la frontière suisse, une unité meurtrière des renseignements militaires russes a oeuvré en toute impunité pendant des années. À Toulouse, Airbus et ses sous-traitants doivent faire face à des cyber-attaques récurrentes.

La France est plus que jamais une cible de choix pour les services de renseignements dans le contexte de crise géopolitique avec la Russie et de guerre économique avec la Chine. Après des années à se focaliser sur le terrorisme, de nombreuses affaires montrent un regain d’activité de l’espionnage. Et tous les milieux sont concernés : politique, militaire, journalistique, scientifique, industriel… Chaque commune française peut être ciblée, dès lors qu’elle abrite un laboratoire de haute technologie, un lieu de décision, ou qu’elle offre un refuge à l’abri des regards…

Recrutement de sources, opérations d’infiltration, vol de données sensibles, assassinats ciblés : tour de France d’un territoire, en apparence paisible, mais qui se révèle être un nid d’espions.

Une soirée espionnage ce soir dès 21h10 sur France 2 ou dès maintenant en streaming sur France.TV


Annonces


error: Content is protected !!
Retour en haut